22 octobre 2020

Que pourrait signifier l’élection présidentielle américaine pour vos placements?

Les Canadiens peuvent s’attendre à une avalanche de nouvelles et d’informations dans les semaines précédant l’élection présidentielle américaine prévue le 3 novembre. Étant donné le ton particulièrement acrimonieux de cette campagne électorale (en pleine pandémie mondiale), il sera extrêmement difficile de distinguer l’essentiel du superflu, surtout quand on pense à l’incidence potentielle du résultat de cette élection sur les Canadiens, notre économie et vos placements.

Les marchés financiers mondiaux réagiront probablement à l’évolution quotidienne de la situation – dans le bon et dans le mauvais sens. Il est donc important de se rappeler que la volatilité des marchés est un phénomène normal et qu’une réaction émotionnelle n’est jamais une bonne stratégie de placement. Ce survol rapide de scénarios possibles quant à l’issue de l’élection et une comparaison des plateformes électorales des principaux partis peuvent vous aider à ne pas perdre de vue les vrais enjeux. Pour la suite, soyez assuré que vos objectifs à long terme et votre stratégie de placement demeurent les clés de la réussite.

Quels sont les scénarios possibles quant à l’issue de l’élection?

Conscients qu’il est toujours possible d’avoir des surprises, nos partenaires gestionnaires de fonds chez Fidelity Investments proposent ci-après les scénarios les plus probables et leurs répercussions financières :


Scénario 1
Si le président Donald Trump obtient un second mandat et que le Congrès demeure partagé entre une Chambre des représentants dominée par les Démocrates et un sénat contrôlé par les Républicains, il est probable que la déréglementation et la réduction des impôts pour les entreprises et les particuliers continuent de monopoliser l’attention.
Scénario 2
Si le candidat démocrate Joe Biden devient président et que les Républicains contrôlent le Sénat, les changements aux politiques des dépenses publiques et des impôts seront probablement freinés par un sénat républicain.
Scénario 3
Si Biden devient président et que les Démocrates contrôlent le Congrès, il y aura probablement un retour à la réglementation de certaines industries; une augmentation des impôts pour les entreprises, les particuliers fortunés et les investisseurs, ainsi que des mesures d’incitation fiscale bonifiées.

Comment les marchés financiers pourraient-ils réagir?

S’agissant du résultat le plus avantageux pour les investisseurs, Stephen Dover, chef du marché des actions à la Société de Placements Franklin Templeton, pense « qu’un gouvernement dirigé à la fois par les Démocrates et les Républicains serait d’assez bon augure pour les marchés. La perspective d’une ‘vague bleue’ serait, selon nous, préoccupante pour les investisseurs, car nous pourrions assister à un changement très spectaculaire de la position et des politiques du gouvernement à l’égard des marchés et des entreprises, ainsi qu’en ce qui concerne les réglementations ».

Le tableau suivant présente en détail les répercussions potentielles sur les marchés par domaine politique clé, selon l’analyse de Fidelity Investments :


Domaines clés
Répercussions potentielles
Réglementation L’administration Trump a mis l’accent sur la déréglementation des marchés, notamment dans le secteur pétrolier et gazier, qui a profité de l’assouplissement des règlements environnementaux. Une administration Biden est susceptible de remettre en vigueur certains règlements et de favoriser l’énergie propre. D’autres secteurs du marché pourraient aussi faire l’objet d’une surveillance accrue, notamment les secteurs des soins de santé, des services financiers et des technologies.
Dépenses publiques Biden a proposé une augmentation des dépenses publiques fédérales, ainsi qu’un allègement du fardeau fiscal de la classe moyenne en imposant davantage les entreprises, les particuliers fortunés et les investisseurs. Cela se traduirait par plus de mesures d’incitation fiscale à court terme sous une présidence démocrate que sous un règne républicain, surtout si les Démocrates contrôlent le Congrès.
Impôts L’administration Trump a mis l’accent sur la réduction des taux d’imposition fédéraux sur le revenu des entreprises et des particuliers, ainsi que sur les gains en capital. Le président a aussi fait allusion à des compressions supplémentaires dans un second mandat, mais cela pourrait être difficile à réaliser si les Démocrates contrôlent la Chambre des représentants. Biden a proposé d’augmenter le taux marginal d’imposition pour les entreprises et les particuliers. Il a aussi proposé des mesures dissuasives pour les rachats d’actions, ce qui a permis de stimuler la valeur des actions à la hausse davantage aux États-Unis qu’ailleurs dans le monde. L’augmentation des taux d’imposition des entreprises se traduirait par une baisse des bénéfices, ceux-ci étant un facteur important pour les cours des actions.
Commerce En ce qui concerne le commerce, toute différence entre les partis se situe plus au niveau de la forme que du fond. L’approche de confrontation prônée par Trump – et son utilisation des médias sociaux pour critiquer la Chine – a déstabilisé les marchés au cours des quatre dernières années. Biden adoptera probablement une approche plus diplomatique en matière de relations commerciales, mais peu importe l’issue de l’élection, le commerce avec la Chine demeurera un enjeu important.

Greg Valliere, stratège politique en chef et spécialiste des États-Unis chez Placements AGF, résume son point de vue comme suit : « Les marchés ont leur propre univers, alimenté par des taux d’intérêt très faibles et susceptibles de rester ainsi pendant quelques années encore. Cependant, il ne fait aucun doute qu’il y aura une hausse d’impôts si Biden gagne et que le climat des affaires sera moins favorable pour plusieurs secteurs, comme ceux des combustibles fossiles, de la défense, des services financiers, etc. ».

En revanche, Valliere ajoute que « Biden pourrait faire adopter le projet de loi sur les mesures de relance (jusque-là bloqué) pour donner un coup de pouce supplémentaire à l’économie et il pourrait amener plus de stabilité et de prévisibilité au processus décisionnel à Washington. Il pourrait également réduire les tarifs douaniers, au grand soulagement des entreprises au pays et à l’étranger ».

À retenir

Même si les experts de l’industrie peuvent élaborer des scénarios possibles et prévoir comment les marchés pourraient réagir aux différentes politiques, la grande inconnue reste le moment auquel le résultat de l’élection sera officiellement confirmé. L’issue de l’élection demeure donc très imprévisible. Évidemment, la pandémie pose des défis importants au processus électoral aux États-Unis, puisqu’elle complique le vote en personne et ajoute un retard potentiel au dépouillement des votes (en raison du nombre élevé de bulletins de vote par correspondance). Les défis teintés de partisanerie autour des résultats de l’élection pourraient mener à des troubles postélectoraux sans précédent.

Étant donné la pandémie en cours, la passion de la base électorale de chaque parti et l’incertitude entourant la façon et le moment dont la contestation des résultats sera résolue, on peut très certainement s’attendre à une volatilité des marchés. En pareilles circonstances, il est important de se rappeler que :

  • La volatilité est un phénomène normal dans le monde des placements. Les marchés réagissent à l’incertitude politique, aux élections et aux changements stratégiques. Maîtriser vos émotions – et rester concentré sur un plan adapté à vos objectifs et à votre tolérance au risque – peut être payant à long terme.
  • Gardez en tête que les médias et les reportages peuvent être informatifs et utiles, mais qu’ils ne devraient pas gouverner vos décisions. Le rendement des marchés doit toujours être mis en perspective dans le contexte de vos objectifs. Dès lors, il peut être beaucoup plus profitable de parler à un représentant que de se contenter de suivre l’actualité.
  • Pour atteindre vos objectifs financiers à long terme, il est à la fois important et rassurant d’avoir des placements gérés par des professionnels. Les gestionnaires de fonds avec qui nous faisons affaire ont déjà traversé des périodes d’incertitude boursière. Ils comprennent les marchés, s’appuient sur des stratégies solides et adoptent une approche éprouvée conçue pour résister aux fluctuations.

Pour obtenir des ressources et vous tenir informé sur les marchés financiers, consultez notre page Regard sur les marchés.

Pour toute question sur vos placements, contactez votre représentant.*

Sources:

* Au Québec, les représentants autorisés sont des conseillers en sécurité financière dûment certifiés par l’Autorité des marchés financiers.

Cet article se veut une source d’information générale qui n’est valable qu’au moment de sa parution, et ne constitue ni une offre ni une sollicitation concernant la vente ou l’achat de produits de placement. Son contenu ne vise pas à fournir des conseils juridiques, fiscaux, de placement ou autres.

Co-operators Compagnie d’assurance-vie s’engage à protéger la vie privée de ses clients, ainsi que la confidentialité, l’exactitude et la sécurité des renseignements personnels recueillis, utilisés, conservés et divulgués dans le cadre de ses affaires. Veuillez consulter notre politique de protection des renseignements personnels pour en savoir plus.

Co-operatorsMD est une marque déposée du Groupe Co-operators limitée, utilisée avec permission.