Du 11 au 15 mai 2020

Les dernières nouvelles

Les marchés boursiers ont ralenti alors que les investisseurs pesaient les risques de la réouverture des économies

La récente reprise des marchés boursiers mondiaux a marqué une pause et cédé une partie des gains réalisés tandis que les investisseurs évaluaient les plans de déconfinement et de réouverture des économies dans le monde entier.

Mardi, le principal responsable américain des maladies infectieuses, le Dr Anthony Fauci, a témoigné devant la commission sénatoriale de la santé, où il a déclaré qu’il était préoccupé par la réouverture de certaines villes et États avant de respecter les critères recommandés par le gouvernement. Il a lancé un avertissement : « Si cela arrive, il y a un risque réel que vous déclenchiez une épidémie que vous ne serez peut-être pas capables de maîtriser. Paradoxalement, cela vous fera régresser, et entraînera non seulement de la souffrance et des morts qui auraient pu être évitées, mais cela retardera également la reprise économique. »

Au Canada, les gouvernements fédéral et provinciaux ont pris des mesures préliminaires en vue de la réouverture de certains pans de l’économie. Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé son intention d’entamer l’ouverture progressive des parcs nationaux et des sites historiques dans tout le pays, avec des mesures de sécurité renforcées. L’Alberta a lancé la première phase de son plan de déconfinement et a ouvert des magasins de détail, des salons de coiffure, des musées, des garderies et des camps de jour. Les restaurants et les cafés ont rouvert à moitié de leur capacité. L’Ontario a annoncé son intention d’amorcer la première phase de sa réouverture cette semaine, notamment en levant les restrictions sur les magasins de détail, la construction, les chirurgies, les terrains de golf et de tennis et le toilettage pour chiens.

Le président de la Fed a exclu d’avoir recours à des taux d’intérêt négatifs pour soutenir la reprise économique

Lors d’une réunion virtuelle organisée par le Peterson Institute for International Economics, le président de la Réserve fédérale américaine (la Fed), Jerome Powell, a déclaré qu’il n’envisageait pas d’utiliser des taux d’intérêt négatifs comme outil de politique monétaire pour soutenir la reprise de l’économie américaine. Certains investisseurs anticipaient que la Fed pourrait emboîter le pas à d’autres banques centrales dans le monde en abaissant les taux d’intérêt en territoire négatif pour stimuler l’économie. Si le président américain Donald Trump a manifesté son soutien à une telle politique, M. Powell a souligné que les dépenses gouvernementales étaient la bonne voie à suivre : « La reprise peut prendre un certain temps pour s’accélérer, et le passage du temps peut transformer les problèmes de liquidité en problèmes de solvabilité. [...] Un soutien budgétaire supplémentaire pourrait être coûteux, mais il en vaut la peine s’il permet d’éviter des dommages économiques à long terme et nous laisse une reprise plus forte. »

Un rapport de la Banque du Canada met en garde contre l’endettement excessif des particuliers et des entreprises

La Revue du système financier de la Banque du Canada a averti que les niveaux d’endettement excessifs des entreprises et des particuliers pourraient peser sur la reprise économique canadienne. Au cours des deux derniers mois, la banque a réduit son taux directeur cible de 1,75 % à 0,25 % et a lancé un programme d’achat d’obligations sans précédent pour faciliter les flux du crédit. Le rapport suggère que ces mesures ont contribué à atténuer les tensions de liquidité et à faciliter l’accès au crédit à court terme pour les entreprises et les ménages, mais des problèmes de solvabilité pourraient se poser bientôt si les flux de trésorerie des entreprises et les revenus des ménages ne se remettent pas complètement de la pandémie. Le gouverneur de la banque, Stephen Poloz, a déclaré dans le rapport : « Lorsque la crise sanitaire mondiale a commencé, nous disposions d’une économie vigoureuse et d’un système financier résilient. C’est ce qui va soutenir la reprise. Mais nous savons que le niveau d’endettement va augmenter, de sorte que la bonne combinaison de politiques économiques est également importante. »


Marché boursier et obligataire*
INDICE CLÔTURE SEMAINE CUMUL ANNUEL
Indice composé S&P/TSX 14 638,90 -2,19 % -14,21 %
Dow Jones Industrial Average 23 685,42 -2,65 % -17,01 %
Indice S&P 500 2 863,70 -2,26 % -11,36 %
Indice composé NASDAQ 9 014,56 -1,17 % 0,47 %
MSCI EAEO 1 594,72 -3,26 % -21,71 %
Rendement des obligations du GdC de 10 ans 0,54 % -0,04 % -1,16 %
Rendement des bons du Trésor américain de 10 ans 0,64 % -0,05 % -1,28 %
Cours du baril de pétrole brut WTI ($ US/baril) 29,43 18,96 % -51,91 %
Dollar canadien 0,7095 $ US -1,14 % -7,85 %
Taux préférentiel de la Banque du Canada : 2,45 %

* Résultats hebdomadaires terminés le 15 mai 2020. Sources : www.bloomberg.com, www.msci.com, www.bankofcanada.ca et www.treasury.gov.


Ce qui nous attend

Rapports économiques avant la longue fin de semaine fériée aux États-Unis

Les rapports sur les ventes en gros et au détail, l’inflation et le marché de l’habitation donneront aux épargnants les principales données pour comprendre l’économie canadienne. Les États-Unis devraient également publier leurs rapports sur le logement, les réserves de pétrole, l’industrie manufacturière et l’emploi cette semaine.

Les marchés boursiers américains seront fermés le lundi 25 mai pour le Memorial Day.

À retenir

Se concentrer sur les résultats à long terme. Les gestionnaires de fonds avec qui nous faisons affaire ont déjà traversé des périodes d’incertitude boursière. Ils comprennent les marchés, s’appuient sur des stratégies solides et adoptent une approche éprouvée conçue pour résister aux fluctuations.

Dates importantes

  • 1er juin : Date limite de dépôt des déclarations de revenus de 2019
  • 3 juin : Annonce du taux directeur de la Banque du Canada

Cet article se veut une source d’information générale qui n’est valable qu’au moment de sa parution, et ne constitue ni une offre ni une sollicitation concernant la vente ou l’achat de produits de placement. Son contenu ne vise pas à fournir des conseils juridiques, fiscaux, de placement ou autres.

Co-operators Compagnie d’assurance-vie s’engage à protéger la vie privée de ses clients, ainsi que la confidentialité, l’exactitude et la sécurité des renseignements personnels recueillis, utilisés, conservés et divulgués dans le cadre de ses affaires. Veuillez consulter notre politique de protection des renseignements personnels pour en savoir plus.

Co-operatorsMD est une marque déposée du Groupe Co-operators limitée, utilisée avec permission.