Du 15 au 19 mars 2021

Dernières nouvelles

Les marchés boursiers ont atteint des sommets, les prix du pétrole ont dégringolé

Malgré l’optimisme suscité par la campagne de vaccination contre la COVID-19 et le ton positif de la Réserve fédérale américaine (la Fed) quant à l’orientation économique du pays, la chute des prix du pétrole à la fin de la semaine et le spectre de l’inflation ont laissé les marchés aux prises avec l’incertitude.

La confiance des investisseurs dans la reprise économique des États-Unis a soutenu l’activité lundi. Comme la semaine précédente, l’accélération de la vaccination contre la COVID-19 et le regain économique attendu du projet de relance de 1 900 milliards de dollars américains ont soulevé l’enthousiasme. Le S&P 500 et le Dow Jones Industrial Average ont tous deux atteint de nouveaux sommets (quatrième record consécutif à la clôture pour le Dow Jones), tandis que l’indice TSX canadien a frôlé un nouveau record et terminé la journée en hausse de 103 points. Le Nasdaq a atteint son plus haut sommet à la clôture sur deux semaines, et récupéré une partie de ses pertes récentes attribuables à l’essoufflement des valeurs technologiques.

Les marchés ont lutté pour maintenir leur élan mardi avec la perte de vitesse du Dow Jones, du S&P et du TSX. Au niveau sectoriel, la baisse des prix du pétrole a exercé des pressions sur le TSX, avec un repli de 3 % des titres du secteur de l’énergie. Le poids des valeurs énergétiques et industrielles a également pesé sur l’indice S&P. Le Nasdaq a quant à lui remonté la pente d’une très faible marge (0,09 %). Il se peut que les données sur les ventes au détail aux États-Unis aient joué un rôle dans l’activité de la journée – les données de février faisaient état d’un recul de 3 % après une progression de 7,6 % en janvier –, cependant les investisseurs étaient surtout préoccupés par les mises à jour à l’issue des réunions de politique monétaire de deux jours de la Fed.

La Fed a maintenu son taux d’intérêt directeur proche de zéro et a réitéré son objectif pour 2023

Mercredi, les décideurs de la Fed ont convenu de maintenir le taux de financement à un jour dans une fourchette cible de zéro à 0,25 %. La banque centrale américaine s’est engagée à maintenir cette fourchette jusqu’en 2023. Elle a également affirmé son intention de continuer d’acheter pour 120 milliards de dollars américains d’obligations chaque mois jusqu’à ce qu’elle observe la preuve de « nouveaux progrès substantiels » vers ses objectifs en matière d’emploi et d’inflation. La Fed a révisé ses prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) à 6,5 % pour 2021, contre 4,2 % en décembre. Elle s’attend également à ce que le taux de chômage tombe à 4,5 % cette année, contre 5 % prévu en décembre.

La mise à jour de la Fed et son engagement à garder le cap ont aidé les marchés à rebondir mercredi. Le Dow Jones et le TSX ont ainsi atteint des sommets intrajournaliers et à la clôture des marchés. Le Dow Jones a franchi la barre des 33 000 points pour la première fois de son histoire, et ce à un rythme record, puisqu’il a gagné 1 000 points en cinq jours seulement. Le TSX a brièvement franchi la barre des 19 000 points avant de s’établir à 18 983,10 points. Le S&P a également atteint de nouveaux sommets intrajournaliers et à la clôture, tandis que le Nasdaq a légèrement regagné du terrain.

La reprise a été de courte durée, car les marchés ont de nouveau cédé une partie de leurs gains de la semaine jeudi, lorsque le premier ministre français a imposé un mois de confinement à Paris en raison des inquiétudes croissantes liées à la COVID-19. Autre source de volatilité, le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans a grimpé à 1,75 %, son plus haut niveau en 14 mois, en raison de la révision à la hausse des prévisions d’inflation de la Fed pour l’année, de 1,8 % en décembre à 2,4 %. Selon la Fed, cette hausse de l’inflation devrait être de courte durée.

Le pétrole subit sa plus forte baisse en six mois

Les prix du pétrole ont chuté d’environ 7 % jeudi, en raison des obstacles à la vaccination, selon Bloomberg. La lenteur du déploiement des vaccins a une incidence directe sur les prix du pétrole, puisque la demande s’étiole dans les collectivités toujours confinées. Le West Texas Intermediate a perdu 4,60 $ US pour s’établir à 60 $ US le baril, soit la pire perte en pourcentage en une journée (7,1 %) depuis le 8 septembre 2020. Le Brent a reculé de 4,72 $ US, soit 6,9 %, pour terminer à 63,28 $ US le baril.


Marché boursier et obligataire*
INDICE CLÔTURE SEMAINE CUMUL ANNUEL
Indice composé S&P/TSX 18 854,00 0,01 % 8,15 %
Dow Jones Industrial Average 32 627,97 -0,46 % 6,60 %
Indice S&P 500 3 913,10 -0,77 % 4,18 %
Indice composé NASDAQ 13 215,24 -0,79 % 2,54 %
Rendement des obligations du GdC de 10 ans 1,59 % 0,01 % 0,92 %
Rendement des bons du Trésor américain de 10 ans 1,74 % 0,10 % 0,81 %
Cours du baril de pétrole brut WTI ($ US/baril) 61,44 -6,36 % 26,63 %
Dollar canadien 0,7996 $ US  -0,10 % 1,81 %
Taux préférentiel de la Banque du Canada : 2,45 %

* Résultats hebdomadaires terminés le 19 mars 2021. Sources : www.bloomberg.com, www.banqueducanada.ca et www.treasury.gov.


Ce qui nous attend

Allocution de la Banque du Canada : Mardi, Toni Gravelle, sous-gouverneur de la Banque du Canada, parlera du rôle de la banque centrale face aux tensions généralisées sur les marchés devant la CFA Society Toronto.

Dates importantes

  • 2 avril : Clôture des marchés boursiers nord-américains pour le jour férié du Vendredi saint
  • 30 avril : Date limite de dépôt des déclarations de revenus de 2020

À retenir

On ne peut investir sans risque. Se doter d’un plan de placement orienté vers ses propres buts et objectifs – et s’y tenir – constitue la meilleure défense contre les inévitables baisses du marché.


Cet article se veut une source d’information générale qui n’est valable qu’au moment de sa parution, et ne constitue ni une offre ni une sollicitation concernant la vente ou l’achat de produits de placement. Son contenu ne vise pas à fournir des conseils juridiques, fiscaux, de placement ou autres.

Les fonds communs de placement sont offerts par l’intermédiaire de Services d’investissement financier Co-operators inc. Les fonds distincts et les rentes sont administrés par Co-operators Compagnie d’assurance-vie. Co-operators Compagnie d’assurance-vie et Services d’investissement financier Co-operators inc. s’engagent à protéger la vie privée de leurs clients, ainsi que la confidentialité, l’exactitude et la sécurité des renseignements personnels recueillis, utilisés, conservés et divulgués dans le cadre de leurs affaires. Veuillez consulter notre politique de protection des renseignements personnels pour en savoir plus.

Co-operatorsMD est une marque déposée du Groupe Co-operators limitée, utilisée avec permission.