Du 1er au 5 février 2021

Dernières nouvelles

Un nouvel essor a propulsé les marchés boursiers à des niveaux records

Les marchés boursiers nord-américains ont connu un départ sur les chapeaux de roue en février. L’indice TSX canadien est de retour en territoire positif depuis le début de l’année et a atteint un nouveau record à la clôture vendredi. Aux États-Unis, les indices S&P 500 et Nasdaq ont également enregistré de nouveaux records à la clôture. La volatilité de la semaine précédente, alimentée par les opérations spéculatives des investisseurs particuliers en ligne, s’est atténuée. Des thèmes familiers – notamment l’espoir de nouvelles mesures de relance pour l’économie américaine et l’optimisme croissant entourant une reprise économique mondiale avec l’accélération de la vaccination contre la COVID-19 – ont continué de soutenir les marchés.

Les actions propulsées par Reddit se sont effondrées alors que les investisseurs concentraient leur attention sur les bénéfices et les données

La volatilité du marché provoquée par les « investisseurs Reddit », qui s’étaient unis sur les médias sociaux pour faire monter le prix de certaines actions fortement vendues à découvert ces dernières semaines, a commencé à s’estomper. À la fin de la semaine, les actions de GameStop et d’AMC Entertainment accusaient une chute spectaculaire par rapport à leurs récents sommets en raison des mesures prises par les plateformes de négociation en ligne (comme Robinhood Markets) pour restreindre les opérations sur ces titres ainsi que d’autres titres spéculatifs.

Les résultats des géants de la technologie Alphabet (la société mère de Google) et Amazon.com ont dépassé les attentes des analystes mardi dernier, faisant grimper le cours des actions de ces sociétés lors des négociations après bourse aux États-Unis. La forte hausse des bénéfices de United Parcel Service, le plus gros client d’Amazon qui profite aussi de la pandémie, a également soutenu le cours de ses actions. Canada Goose a été l’un des titres les plus performants du TSX, en hausse de près de 30 % jeudi après avoir annoncé une croissance des ventes soutenue par le commerce en ligne et une demande accrue en Chine.

Les marchés ont bénéficié d’un nouveau coup de pouce jeudi, sous la forme d’un rapport du ministère américain du Travail indiquant que les inscriptions au chômage affichaient leur plus bas niveau depuis novembre. Les investisseurs à la recherche de signes de reprise économique ont accueilli favorablement la nouvelle. Cependant, un rapport distinct publié vendredi a révélé que les emplois non agricoles (c’est-à-dire dans les secteurs de la fabrication, de la construction et des biens) ont augmenté de seulement 49 000 par rapport à décembre. Le recul du taux de chômage à 6,3 % pour le mois n’est tout de même pas à la hauteur des prévisions. Si le rapport a affaibli les bons du Trésor et le dollar américain, il a eu l’effet inverse sur les marchés boursiers, incitant les investisseurs à parier que ces chiffres décevants augmenteront la possibilité que le Congrès adopte sans tarder un plan d’aide financière.

Vendredi, Statistique Canada a également publié les données de l’emploi pour le mois de janvier, qui montrent que le pays a perdu 212 800 emplois au cours du mois, ce qui vient s’ajouter à la perte de 52 700 emplois en décembre. Si le taux de chômage a augmenté plus fortement que prévu à 9,4 % en janvier, les pertes se sont limitées aux emplois à temps partiel dans les secteurs les plus touchés par les confinements (notamment les loisirs, l’hébergement et la restauration), ce qui laisse espérer que les chiffres rebondiront à la levée des mesures contre la COVID-19.

Les prix du pétrole ont continué de se raffermir

Les prix mondiaux du pétrole ont grimpé en flèche, soutenus par la gestion de l’offre de l’OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés) et par l’optimisme croissant des investisseurs qui pensent que la demande augmentera à mesure que la pandémie reculera et que les économies commenceront à reprendre. Depuis janvier, l’OPEP+ retient plus de 7 millions de barils par jour (environ 7 % de l’offre mondiale). À l’issue d’une réunion virtuelle des pays de l’OPEP+ mercredi, l’organisation a annoncé que l’Arabie saoudite limiterait l’approvisionnement d’un million de barils supplémentaires par jour au cours des deux prochains mois. L’organisation s’est engagée à éliminer le plus rapidement possible les stocks créés par la pandémie : « Le déploiement progressif des vaccins dans le monde est un facteur positif pour le reste de l’année, qui stimulera l’économie mondiale et la demande de pétrole ». Les contrats à terme du pétrole brut WTI, qui se négociaient autour de 35 $ US le baril il y a un peu plus de trois mois, ont bondi de plus de 9 %, à 56,85 $ US le baril vendredi, un prix proche des niveaux d’avant la pandémie.


Marché boursier et obligataire*
INDICE CLÔTURE SEMAINE CUMUL ANNUEL
Indice composé S&P/TSX 18 135,90 4,61 % 4,03 %
Dow Jones Industrial Average 31 148,24 3,89 % 1,77 %
Indice S&P 3 886,83 4,65 % 3,48 %
Indice composé NASDAQ 13 856,30 6,01 % 7,51 %
Rendement des obligations du GdC de 10 ans 1,00 % 0,16 % 0,33 %
Rendement des bons du Trésor américain de 10 ans 1,19 % 0,08 % 0,26 %
Cours du pétrole brut WT I ($ US/baril) 56,85 9,37 % 17,17 %
Dollar canadien 0,7827 $ US  0,03 % -0,34 %
Taux préférentiel de la Banque du Canada : 2,45 %

* Résultats hebdomadaires terminés le 5 février 2021. Sources : www.bloomberg.com, www.banqueducanada.ca et www.treasury.gov.


Ce qui nous attend

Données sur l’économie américaine : Plusieurs rapports attendus cette semaine offriront un aperçu dans différents aspects de la plus importante économie mondiale, notamment l’inflation, les réserves pétrolières et énergétiques, l’habitation et l’emploi.

Dates importantes

  • 15 février : Clôture des marchés boursiers nord-américains pour le jour férié
  • 10 mars : Annonce du taux directeur de la Banque du Canada
  • 16 et 17 mars : Réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale
  • 2 avril : Clôture des marchés boursiers nord-américains pour le jour férié du Vendredi saint
  • 30 avril : Date limite de dépôt des déclarations de revenus de 2020

À retenir

L’histoire nous démontre que les marchés finissent par se redresser pour évoluer à la hausse. Comprendre le fonctionnement des cycles du marché peut vous aider à garder du recul pendant les périodes d’incertitude, pour que vous puissiez vous concentrer sur votre plan de placement en fonction de vos objectifs personnels lorsqu’ils remontent la pente.


Cet article se veut une source d’information générale qui n’est valable qu’au moment de sa parution, et ne constitue ni une offre ni une sollicitation concernant la vente ou l’achat de produits de placement. Son contenu ne vise pas à fournir des conseils juridiques, fiscaux, de placement ou autres.

Les fonds communs de placement sont offerts par l’intermédiaire de Services d’investissement financier Co-operators inc. Les fonds distincts et les rentes sont administrés par Co-operators Compagnie d’assurance-vie. Co-operators Compagnie d’assurance-vie et Services d’investissement financier Co-operators inc. s’engagent à protéger la vie privée de leurs clients, ainsi que la confidentialité, l’exactitude et la sécurité des renseignements personnels recueillis, utilisés, conservés et divulgués dans le cadre de leurs affaires. Veuillez consulter notre politique de protection des renseignements personnels pour en savoir plus.

Co-operatorsMD est une marque déposée du Groupe Co-operators limitée, utilisée avec permission.