Du 16 au 20 août 2021

Dernières nouvelles

Des données économiques décevantes ont entraîné des rendements inégaux

Après une journée d’échanges boursiers frénétique lundi, les indices Dow Jones et S&P 500 ont réussi à se remettre des reculs enregistrés dans la journée pour afficher des records à la clôture des marchés. Les investisseurs nord-américains ont découvert au réveil des rapports faisant état d’un ralentissement de l’activité économique en Chine, où la production industrielle n’a augmenté que de 6,4 % d’une année à l’autre en juillet, contre 8,3 % en juin. Ce résultat est inférieur aux prévisions d’une hausse de 7,8 % des analystes. Les ventes au détail ont augmenté de 8,5 % en juillet par rapport à la période correspondante de l’année précédente, pour un résultat cependant inférieur à la hausse de 12,1 % enregistrée en juin. L’économie chinoise, qui est revenue à des niveaux de croissance antérieurs à la pandémie, semble s’essouffler alors que le pays est confronté à de nouvelles épidémies de COVID-19 et à des conditions météorologiques extrêmes qui ont perturbé la production des usines, ainsi qu’à une hausse des coûts et à des goulots d’étranglement au niveau de l’approvisionnement. Par ailleurs, les données publiées au début du mois témoignent d’un ralentissement de la croissance des exportations en juillet, facteur essentiel de la reprise économique de la Chine. En début de semaine, les investisseurs ont également composé avec les préoccupations géopolitiques en Afghanistan et une annonce du Wall Street Journal selon laquelle la Fed s’apprêtait à conclure un accord pour réduire ses politiques de soutien monétaire.

Les données économiques en provenance des États-Unis et le compte rendu de la réunion de la Fed ont entraîné plusieurs jours de recul

La journée de mardi a commencé par l’annonce d’un fléchissement des ventes au détail aux États-Unis, en baisse de 1,1 % en juillet. Les marchés américains ont également dû digérer un recul de 7 % des constructions de logements neufs, ainsi que le compte rendu de la réunion de juillet de la Fed, qui révélait que les décideurs n’étaient pas d’accord sur les critères d’emploi et le soutien économique. Ces nouvelles ont provoqué des fluctuations en milieu de semaine; le Dow et le S&P 500 sont retombés de leurs sommets records, tandis que le Nasdaq a perdu du terrain pendant trois jours. Les économistes avaient prévu une augmentation de 0,3 % des ventes au détail, après une hausse de 0,7 % en juin. Ce revirement semble indiquer que les consommateurs ont délaissé les marchandises et les achats en ligne au profit des services qui n’étaient pas disponibles pendant les périodes de confinement.

À l’issue de la réunion de juillet de la Fed, les décideurs ont réitéré leur confiance dans la reprise économique, cependant le compte rendu faisait également état des désaccords sur les délais d’attente avant que la banque réduise ses politiques de soutien monétaire. Plusieurs participants ont déclaré que les mesures actuelles devaient être maintenues pour soutenir le marché du travail, tandis que d’autres estimaient que la Fed n’avait plus grand-chose à apporter.

L’inflation au Canada a atteint son plus haut niveau en 10 ans

Mercredi, Statistique Canada a révélé que l’inflation avait atteint en juillet son plus haut niveau depuis mai 2011. L’indice des prix à la consommation a augmenté de 3,7 % par rapport à l’année précédente, dépassant les prévisions des économistes après une hausse de 3,1 % en juin. Le Canada n’a pas connu de taux d’inflation supérieur à 3,7 % depuis 2003. Il s’agit du quatrième mois consécutif où l’inflation se situe au-dessus de la fourchette de contrôle de 1 % à 3 % de la Banque du Canada. Cette nouvelle est arrivée dans la foulée du déclenchement d’élections anticipées le 20 septembre par le premier ministre Justin Trudeau. L’accélération des prix à la consommation représente un défi pour la campagne de M. Trudeau, car elle donne des munitions à l’opposition conservatrice qui laisse entendre que les plans de dépenses du gouvernement libéral, financés par la dette, sont la cause première de la hausse de l’inflation.

L’imminence des élections fédérales et le rapport sur l’indice des prix à la consommation ont contribué à une semaine négative pour le TSX, tout comme la chute des prix du pétrole brut, en baisse de 6 % tout au long de la semaine pour atteindre leur plus bas niveau depuis mai. Le secteur de l’énergie et les prix du pétrole ont perdu du terrain en raison des éclosions liées au variant Delta, de la perspective d’un ralentissement de la demande et des rapports sur la réduction du soutien monétaire de la Fed.

Statistique Canada a publié vendredi les données sur les ventes au détail, qui affichent une croissance de 4,2 % en juin avec la réouverture des entreprises et la levée des restrictions, cependant les chiffres préliminaires pour juillet marquent un contraste important avec une baisse de 1,7 %.


Marché boursier et obligataire*
INDICE CLÔTURE SEMAINE CUMUL ANNUEL
Indice composé S&P/TSX 20 339,02 -0,87 % 16,67 %
Dow Jones Industrial Average 35 120,08 -1,11 % 14,75 %
Indice S&P 500 4 441,67 -0,59 % 18,25 %
Indice composé Nasdaq 14 714,60 -0,73 % 14,17 %
Rendement des obligations du GdC de 10 ans 1,14 % -0,05 % 0,47 %
Rendement des bons du Trésor américain de 10 ans 1,26 % -0,03 % 0,33 %
Cours du pétrole brut WTI ($ US/baril) 62,45 -8,75 % 28,71 %
Dollar canadien 0,7778 $ US -2,67 % -0,97 %
Taux préférentiel de la Banque du Canada : 2,45 %

* Résultats hebdomadaires terminés le 20 août 2021. Sources : www.bloomberg.com, www.banqueducanada.ca et www.treasury.gov.


Ce qui nous attend

  • Symposium économique de Jackson Hole : Les investisseurs suivront de près les nouvelles provenant de la retraite annuelle de la Fed qui réunit les plus grands responsables des banques centrales et économistes. L’événement se tiendra à Jackson Hole, dans le Wyoming, du 26 au 28 août.

Dates importantes

  • 6 septembre : Fermeture des bourses canadiennes et américaines pour la fête du Travail.
  • 8 septembre : Annonce du taux directeur de la Banque du Canada
  • 20 septembre : Élections fédérales canadiennes
  • 21 et 22 septembre : Réunions et déclaration de la Réserve fédérale américaine

À retenir

Lorsque les marchés vacillent, il est facile de perdre de vue vos objectifs de placement. Avoir un plan financier solide est le meilleur moyen de s’adapter aux conjonctures toujours changeantes du marché. Et il peut être beaucoup plus facile de dresser ce plan – et de garder le cap – avec l’aide d’un conseiller en sécurité financière.


Cet article se veut une source d’information générale qui n’est valable qu’au moment de sa parution, et ne constitue ni une offre ni une sollicitation concernant la vente ou l’achat de produits de placement. Son contenu ne vise pas à fournir des conseils juridiques, fiscaux, de placement ou autres.

Les fonds communs de placement sont offerts par l’intermédiaire de Services d’investissement financier Co-operators inc. Les fonds distincts et les rentes sont administrés par Co-operators Compagnie d’assurance-vie. Co-operators Compagnie d’assurance-vie et Services d’investissement financier Co-operators inc. s’engagent à protéger la vie privée de leurs clients, ainsi que la confidentialité, l’exactitude et la sécurité des renseignements personnels recueillis, utilisés, conservés et divulgués dans le cadre de leurs affaires. Veuillez consulter notre politique de protection des renseignements personnels pour en savoir plus.

Co-operatorsMD est une marque déposée du Groupe Co-operators limitée, utilisée avec permission.