Le monde de l’assurance et l’environnement

Mère Nature passe à la vitesse supérieure

Il y a dix ans, vous n’auriez probablement pas considéré le climat comme étant un risque prépondérant. Mais aujourd’hui, avec toutes ces images des récents désastres naturels encore fraîches dans nos mémoires, il est impossible d’ignorer les risques liés aux tendances climatiques de ces dix dernières années. Le nombre de sinistres est monté en flèche et nous pouvons constater une augmentation continue de la fréquence des crues éclairs, des inondations, des tempêtes de grêle et de vent. 

À long terme, les changements climatiques sont l’un des risques les plus redoutables pour tous les secteurs, mais c’est celui de l’assurance qui est en première ligne. De 2009 à 2014, les sinistres assurés au Canada causés par des catastrophes naturelles importantes oscillaient autour de 1 milliard de dollars ou excédaient ce montant. 

Un risque ne vient jamais seul

Les causes et les conséquences d’un risque s’entrelacent dans bien des cas. Prenez par exemple les dégâts d’eau et leurs répercussions sur les infrastructures comme les moyens de transport, les bâtiments, les systèmes de communication, et l’approvisionnement en eau et les collecteurs pluviaux.

Les changements climatiques exposent l’infrastructure canadienne vieillissante à des inondations plus fréquentes et plus graves, car elle est incapable de contenir le volume d’eau généré par les tempêtes, contribuant ainsi à augmenter le nombre de sinistres liés aux dégâts d’eau. Dans les régions où le réseau d’égouts et l’infrastructure de gestion des eaux de ruissellement n’ont pas été correctement entretenus, une averse moyenne suffit à faire refouler les canalisations. 

Il est inévitable que les changements climatiques touchent aussi le secteur de l’assurance vie et de l’assurance maladie en raison de ses conséquences directes et indirectes sur la santé humaine. Des hivers plus froids et des étés plus chauds mettent en particulier les personnes âgées en danger. La prévalence de maladies et le nombre de blessures et de décès augmenteront aussi proportionnellement à la fréquence des catastrophes naturelles.

L’information et le soutien font toute la différence

Bien que le secteur de l’assurance ne soit pas en mesure d’empêcher mère Nature de faire des siennes, nous pouvons informer et appuyer nos clients pour les aider à gérer les risques liés aux changements climatiques et à s’y adapter. 

Les compétences en gestion des risques des assureurs seront cruciales pour aider la société à se protéger contre les événements extrêmes plus fréquents et plus graves. Les nouveaux risques liés aux changements climatiques donnent aussi aux assureurs l’occasion de renseigner les titulaires de polices sur la prévention et le contrôle des sinistres.

Tout à fait crédible quand il s’agit de parler de risques, l’industrie de l’assurance peut s'exprimer d'autorité dans le cadre de l'établissement des politiques. Les assureurs peuvent aussi mettre au point des produits et des services novateurs pour réduire les causes et les incidences des changements climatiques. Notre vision en matière de développement durable va dans le sens de l’adaptation au changement climatique et à l’atténuation des risques, ainsi que la collaboration avec nos clients pour nous préparer à faire face à de nouveaux risques.

Les compagnies d’assurances canadiennes participent à l’Institut de prévention des sinistres catastrophiques (IPSC), un forum pour les assureurs qui désirent travailler plus activement avec le milieu de la recherche et d’autres intervenants pour mieux comprendre les phénomènes météorologiques violents et les options à leur disposition pour gérer ce risque. 

De plus en plus, les consommateurs chercheront des assureurs en mesure de leur offrir des produits et des services plus résilients par rapport aux catastrophes naturelles et qui répondent activement à la menace des changements climatiques. Co-operators a relevé ce défi! Veuillez vous reporter au site Les événements météorologiques violents et le secteur de l’assurance pour en savoir plus sur nos interventions lors de telles catastrophes.