Les événements météorologiques violents et le secteur de l’assurance

Le versement d’indemnités d’assurance par suite de phénomènes climatiques extrêmes double tous les cinq à dix ans depuis les années 1980. Les coûts de reconstruction après un sinistre ont augmenté à cause de la fréquence accrue des événements météorologiques extrêmes, d’infrastructures inadéquates et de la valeur croissante des biens. Toutefois, faire face à cette tendance nous a permis de mieux comprendre l’incidence de ces nouvelles situations météorologiques sur les risques que nous courons et de trouver des solutions novatrices pour aider la population.

Préconiser le changement

Parce qu’ils sont en tête de l’analyse des risques, les assureurs sont bien placés pour recommander de meilleures façons de prévoir et de prévenir les sinistres attribuables aux événements météorologiques extrêmes. Nous croyons qu’il est de notre devoir de faire preuve d’initiative pour contribuer à réduire les risques que vous courez.

Co-operators met son expertise au service des urbanistes et collabore avec des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux pour accroître la résilience des collectivités canadiennes en :

  • dissuadant quiconque de construire sur une plaine inondable ou près d’une ligne de faille;
  • encourageant l’adoption de normes de construction plus rigoureuses; 
  • soulignant la nécessité de moderniser des infrastructures;
  • appuyant la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

Nous travaillons avec l’Institut de prévention des sinistres catastrophiques (IPSC), un centre de recherche et de communication multidisciplinaire sur la prévention des catastrophes. Le plan stratégique de l’IPSC est axé sur quatre enjeux prioritaires : la réduction des inondations de sous-sols, la construction de nouvelles habitations résilientes aux catastrophes, l’amélioration de la résilience d’habitations existantes et l’expansion du rôle de l’assurance privée. Visitez le site Web de l’IPSC pour lire des conseils de sécurité destinés aux propriétaires de maisons et connaître des moyens pratiques de réduire les dommages à votre propriété.

Nous cherchons constamment de nouveaux moyens d’assurer votre sécurité et de vous libérer des soucis liés aux réclamations. Pour en savoir davantage sur la sécurité et les garanties adaptées à vos besoins, visitez notre site Web.

Divulgation de l’information sur les changements climatiques

Dans le cadre de notre effort de devenir un promoteur actif d’une société durable, nous avons commandé une étude afin de déterminer comment les coopératives rendent compte des changements climatiques dans les rapports destinés au public de manière à créer un indice de référence et aider les organismes à améliorer leurs pratiques à l’avenir. Le rapport Climate-Related Disclosures by Canadian Co-operatives and Credit Unions a été publié en Octobre 2017.

Assurance inondation

En qualité d’assureur coopératif, nous sommes passionnés par notre mission d’offrir la sécurité financière aux Canadiens. Nous estimons que les Canadiens devraient avoir la possibilité de souscrire une assurance inondation pour leur maison et, par notre projet d’assurance inondation, nous nous sommes engagés à faciliter le dialogue entre le monde de l’assurance et le gouvernement sur cette importante question. Nous appuyons les recherches de l’Université de Waterloo depuis 2013 et les publications qui en sont issues ont effectivement permis d’ouvrir ce dialogue nécessaire :

En 2014, nous avons réuni des intervenants de divers milieux à la table ronde Partenaires pour l’action, où nous avons établi les priorités en vue de l’avancement du dossier sur la résilience aux inondations au Canada.

À la suite de nos travaux dans le cadre de cette table ronde, nous avons parrainé des recherches dont les résultats ont été publiés dans un rapport intitulé « État de préparation de 15 villes canadiennes à limiter les dommages dus aux inondations ». Publié en mai 2015, ce rapport faisait état de projets d’adaptation qui pourraient considérablement accroître la capacité de résister aux inondations dans diverses municipalités. L’objectif consistait à inciter les municipalités à accroître leur capacité de résister aux inondations et à leur offrir un point de comparaison pour mesurer les progrès réalisés.

En 2015, nous nous sommes associés à Farm Mutual Re pour créer le réseau Partenaires pour l’action à la faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo. Le réseau, qui cherche à analyser les possibilités d’accroître la résilience aux inondations au Canada, recevra la somme totale de 1,1 million de dollars de ses deux cofondateurs.

En 2017, Partenaires pour l’action a publié le rapport « Canadian Voices on Changing Flood Risk », qui présente les résultats d’un sondage national mené auprès de 2 300 personnes qui vivent dans des communautés canadiennes où le risque d’inondation est élevé. Il en ressort que seulement 6 % des répondants savent qu’ils vivent dans une zone inondable désignée, et que seulement 21 % des répondants pensent que le risque d’inondation augmentera dans les 25 prochaines années.

Grâce aux méthodes de recherche axées sur le travail d’équipe de notre projet interne d’assurance inondation, nous avons pu lancer une protection pour les propriétaires de maison et les habitations agricoles en Alberta en 2015, en Ontario en 2016, et en Colombie-Britannique, en Nouveau-Brunswick, en Terre-Neuve-et-Labrador, en Territoires du Nord-Ouest, en Nouvelle-Écosse, en l’Île-du-Prince-Édouard, en Saskatchewan et en Yukon en 2018. Nous sommes également le premier assureur au Canada à offrir une protection contre les ondes de tempêtes dans les provinces côtières. Pour en savoir plus, consultez l’avenant Eau multirisque. Pour établir le risque de dégâts d’eau auquel vous êtes exposé, répondez à l’évaluation.