Conseils pour planifier sa retraite aujourd’hui et demain

Que voulez-vous faire à la retraite? C’est peut-être encore loin (et une question difficile à répondre), mais il est important de réfléchir au mode de vie que vous souhaitez avoir lorsque vous cesserez de recevoir un chèque de paie. Que vous souhaitiez voyager, acquérir une nouvelle compétence, vous adonner à un passe-temps ou simplement maintenir votre mode de vie actuel, vous devrez pouvoir compter sur vos économies pour couvrir le coût de ces activités, en plus de vos dépenses courantes.

En préparant le terrain dès maintenant et en sachant combien vous devez mettre de côté, vous pourrez ensuite vous laisser guider par vos rêves plutôt que par votre budget. Voici trois conseils à mettre en pratique dès maintenant pour augmenter votre épargne-retraite, et trois autres à garder en tête pour les années à venir.

Trois choses à faire dès maintenant

  • Couper les dépenses. La plupart des spécialistes conseillent d’épargner au moins 10 % de son revenu et d’en mettre une partie de côté pour les urgences. C’est plus facile que vous ne le pensez de mettre de l’argent de côté; il suffit de couper dans les dépenses superflues. Suivez ces conseils pour vivre de façon plus responsable et assurez-vous de maximiser vos économies sur vos assurances habitation et auto.

    Commencez tranquillement. En économisant seulement 50 $ par mois, vous pouvez investir dans un REER ou un CELI au moyen de fonds distincts qui offrent de solides garanties. Quoi que vous fassiez, sachez que le fait de dépenser moins maintenant vous permettra de mettre plus d’argent de côté pour votre retraite.
  • Maximiser ses placements pour payer moins d’impôt. Tous les Canadiens ont accès à divers produits à l’abri de l’impôt comme les REER, les REEE et les CELI, qui permettent de retarder ou de réduire l’impôt à payer. Profitez de ces produits en utilisant autant que possible le maximum de vos droits de cotisation annuels. Pour savoir quel type de produit vous convient le mieux, consultez cette fiche d’information.
  • Régler ses dettes. Se libérer de ses dettes avant d’arrêter de travailler réduit le stress entourant la baisse de revenu et permet d’en faire plus à la retraite. Dès que vous le pouvez, réglez le solde de vos cartes de crédit, de vos prêts hypothécaires et de vos prêts personnels pour vous libérer de ces fardeaux avant de partir à la retraite.

Trois choses à garder en tête pour plus tard

  • Penser à réduire ses actifs. Lorsque vous approcherez de la retraite, pensez à réduire vos plus importants postes de dépenses, comme la maison et la voiture. Si vous payez pour une superficie dont vous n’avez pas besoin, déménager dans une plus petite maison vous permettra d’économiser davantage pour le futur. Vous pouvez aussi faire des économies d’essence et d’assurance en achetant un véhicule plus abordable et écoénergétique.
  • Travailler plus longtemps pour faciliter la transition. Prendre sa retraite ne veut pas nécessairement dire d’arrêter complètement de travailler. Réduire son horaire de travail ou trouver un emploi à temps partiel est une excellente façon de faciliter la transition vers la retraite et de maintenir une source de revenu stable. Essayez de calculer le montant du revenu de retraite que vous recevrez des régimes gouvernementaux et d’autres sources. Au moment de la retraite, vous pourrez choisir parmi diverses options de régimes enregistrés et non enregistrés de revenu de retraite, y compris les FERR et les rentes.
  • Se préparer à affronter les imprévus. La plupart des gens sous-estiment le coût des soins de santé (article en anglais seulement) une fois à la retraite. En vieillissant, le risque de développer une maladie grave augmente. Votre plan de retraite doit prendre en compte les frais associés aux soins de santé. Vous pouvez également vous informer sur l’assurance maladies graves offerte par les compagnies privées.

Un conseiller en sécurité financière de Co-operators peut vous aider à élaborer un plan adapté à vos besoins actuels qui vous permettra d’atteindre vos objectifs financiers futurs. Renseignez-vous aussi sur les fonds distincts. Offerts uniquement par les compagnies d’assurance, ils permettent un investissement aussi dynamique ou conservateur que vous le souhaitez, tout en protégeant votre capital.