Conseils pour acheter et entretenir les détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone pour votre maison

Lorsqu’ils sont bien installés et entretenus, les détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone peuvent aider à sauver des vies en donnant rapidement un signal qui alertera tout le monde dans la maison. Tout comme les gicleurs automatiques, ils sont les meilleurs outils à notre disposition pour protéger notre famille contre les incendies, les blessures et l’empoisonnement au monoxyde de carbone.

Types de détecteurs de fumée

Puisqu’il en existe plusieurs options à des prix variables, il est difficile de savoir le type d’appareil qui convient mieux à votre maison. Que vous habitiez une maison neuve qui comporte le câblage nécessaire pour les appareils interconnectés, une vieille maison ou une copropriété, voici un guide utile sur les détecteurs disponibles sur le marché :

  • Les détecteurs à ionisation réagissent mieux aux incendies à flammes qui se propagent rapidement en consumant des combustibles, comme le papier, la graisse ou les matières synthétiques.
  • Les détecteurs photoélectriques détectent la fumée s’échappant des incendies à combustion lente, qui peuvent couver longtemps avant de s’enflammer.
  • Les détecteurs à piles constituent généralement le moyen le moins coûteux et le plus facile de protéger les maisons sans câblage pour les appareils interconnectés. Ces détecteurs de fumée continuent de fonctionner même en cas de pannes de courant si les piles sont remplacées et testées régulièrement.
  • Les détecteurs à piles d’une durée de 10 ans sont étanches et munis de piles au lithium qui durent dix ans, soit la durée de vie de l’appareil. Ils fonctionnent en permanence, même en cas de panne de courant.
  • Les détecteurs à câbles en courant alternatif sont branchés à un circuit électrique de 120 V. Comme ils sont interconnectés, lorsqu’un appareil détecte la présence de fumée ou d’incendie, tous les avertisseurs dans la maison se déclenchent simultanément. Ils ne fonctionnent pas en cas de panne de courant, mais beaucoup sont munis d’une batterie de secours.

Détecteurs de monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique, incolore et inodore qui réduit la capacité du sang à transporter l’oxygène dans l’organisme. Il peut fuir de tout appareil qui brûle des carburants fossiles, comme les fournaises au gaz et leurs conduites de sortie ou les foyers au bois. Ce gaz s’échappe aussi du tuyau d’échappement des véhicules dont le moteur tourne au ralenti.

L’exposition à de faibles concentrations de monoxyde de carbone peut causer des nausées, des étourdissements, des maux de tête, de la confusion, de la fatigue et de l’essoufflement. L’exposition à de fortes concentrations peut être mortelle. Les enfants, les personnes âgées et les gens souffrant de troubles cardiaques ou respiratoires peuvent être particulièrement sensibles au monoxyde de carbone.

Parce qu’on ne peut ni le voir, ni le goûter, ni le sentir, le monoxyde de carbone peut vous affecter, vous et les membres de votre famille, avant que vous ne vous en rendiez compte. Les détecteurs de monoxyde de carbone émettent un signal d’avertissement lorsque le niveau de monoxyde de carbone devient dangereux, ce qui arrive le plus fréquemment pendant les mois d’hiver lorsque les appareils de chauffage fonctionnent et que les fenêtres sont fermées.

Types de détecteurs de monoxyde de carbone

On peut trouver des détecteurs de monoxyde de carbone ayant les mêmes options de sources d’alimentation que les détecteurs de fumée – à piles, à piles au lithium d’une durée de 10 ans et à câbles, mais il en existe aussi à alimentation secteur. Ces derniers se branchent sur des prises électriques standards et, dans la plupart des cas, ils sont munis d’une batterie de secours en cas de pannes de courant.

Combinaison des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone

Les appareils 2-en-1 sont faciles à trouver et procurent généralement une plus grande tranquillité d’esprit. Il existe à la fois des détecteurs à ionisation et des détecteurs photoélectriques, avec diverses options de sources d’alimentation, sauf l’alimentation secteur.

Installation et entretien des détecteurs

  • Veillez à ce que les détecteurs soient installés, nettoyés et testés conformément aux instructions du fabricant.
  • Remplacez les détecteurs de monoxyde de carbone tous les cinq à sept ans, et les détecteurs de fumée tous les dix ans.
  • Installez des détecteurs à chaque étage de votre maison, y compris au sous-sol. Les endroits les plus stratégiques sont le salon, où la plupart des incendies prennent naissance, et l’intérieur ou l’extérieur des chambres à coucher pour que l’alarme vous réveille la nuit. Assurez-vous que les détecteurs ne sont pas obstrués par des meubles ou des rideaux ni branchés dans des prises de courant contrôlées par un interrupteur mural.
  • Changez les piles aussi souvent que le recommande le fabricant ou dès que vous entendez le signal d’avertissement. N’enlevez jamais les piles de vos détecteurs de fumée pour faire fonctionner un autre appareil.
  • Si la vapeur de la douche ou la chaleur de la cuisine déclenche de fausses alarmes, ne retirez pas la pile de l’appareil. Déplacez plutôt le détecteur à un autre endroit, ou procurez-vous un détecteur muni d’un bouton d’arrêt temporaire.

 

Assurez-vous que les membres de votre famille reconnaissent le son de l’alarme et savent quoi faire s’ils l’entendent. Élaborez et testez votre plan d’évacuation, et établissez un point de rencontre à une distance sécuritaire de votre maison. Le service d’incendie de votre localité est une excellente source d’information. Consultez-le pour vous renseigner sur la prévention des incendies et les fuites de monoxyde de carbone.

Pour une protection accrue, songez à ajouter un système de gicleurs à votre maison.