Dix conseils pour les propriétaires d’immeubles locatifs

Envisagez-vous de louer votre sous-sol pour accroître votre épargne-retraite? De loger un étudiant? Ou peut-être même d’acheter un immeuble locatif? Voici 10 facteurs à considérer avant de vous lancer.

  1. Connaissez-vous les lois régissant la location immobilière dans votre province? Familiarisez-vous avec les lois en vigueur dans votre province.
  2. Avez-vous un bail? Remplissez un bail détaillé selon les lois en vigueur dans votre province.
  3. Connaissez-vous des professionnels en entretien? Assurez-vous d’avoir une liste de réparateurs professionnels dignes de confiance que vous pourrez appeler en cas de besoin.
  4. Avez-vous un horaire flexible? Vos locataires sont vos clients. Ainsi, ils s’attendent à ce que vous leur offriez un certain niveau de service à la clientèle. Donnez-leur vos coordonnées et expliquez-leur clairement ce que vous entendez par « urgence ».
  5. Votre municipalité ou votre association des propriétaires vous autorise-t-elle à louer votre propriété? Consultez les règlements municipaux en vigueur dans votre région. Si vous êtes copropriétaire, informez-vous auprès de votre syndicat des copropriétaires des règles régissant la location d’une chambre ou d’un logement.
  6. Est-ce une source de revenus fiable pour vous? Avant de fixer votre prix, renseignez-vous sur les loyers des logements comparables dans votre région et déduisez les dépenses pour déterminer le revenu net. Parmi les dépenses peuvent figurer les intérêts hypothécaires, les impôts fonciers, les assurances et les services publics. N’oubliez pas de tenir compte de l’augmentation du coût des services publics, des charges de copropriété ou des frais de l’association des propriétaires. De plus, ne tenez pas pour acquis que vous bénéficierez d’avantages fiscaux et informez-vous des remboursements auxquels vous avez droit.
  7. Êtes-vous prêt à accepter des colocataires? Si vous avez plus d’un locataire dans un logement, prévoyez un contrat de colocation. Ce document peut prévenir les conflits entre les colocataires et servir de rappel que vous vous attendez à ce qu’ils prennent soin des lieux. Vous pouvez trouver divers modèles de contrats en ligne.
  8. Avez-vous toutes les assurances nécessaires? Même si vous louez une chambre pour un mois seulement, appelez-nous pour réviser votre police d’assurance. Nous vous aiderons à comprendre votre police, à déterminer si vous avez besoin de bonifier votre assurance de la responsabilité civile et à économiser sur vos primes.
  9. Vos locataires sont-ils assurés? En leur demandant s’ils ont une assurance des locataires, vous pourrez engager la conversation sur les limites de votre protection d’assurance. La plupart des nouveaux locataires ne savent pas que l’assurance du propriétaire ne couvre pas leurs biens.
  10. Savez-vous quoi faire si vous avez un mauvais locataire? Évincer un locataire pourrait vous prendre entre trois mois et un an. Cela constitue une perte de revenus de plusieurs mois que vous ne récupérerez jamais.

Limitez le risque en faisant une vérification des références pour tous les locataires. Certains locataires peuvent être fort ingénieux quant aux documents relatifs à leurs antécédents. Il est important d’effectuer une enquête complète de solvabilité, accessible par l’entremise de plusieurs services en ligne. Vous pouvez aussi demander une vérification des antécédents judiciaires pour recueillir des renseignements complémentaires.

Pour en savoir plus sur l’assurance des propriétaires, communiquez avec votre représentant.