L’héritage, mode d’emploi

L’héritage est une somme d’argent ou un bien légué par testament à un bénéficiaire qui est souvent un membre de la famille ou un ami intime. Certains facteurs doivent être pris en considération lorsqu’on reçoit un héritage ou qu’on planifie en laisser un. À noter que ces renseignements visent à fournir un aperçu général. Pour des conseils précis, consultez un conseiller fiscal de bonne réputation.

Impôt à payer par la succession

Lorsqu’une personne meurt, sa succession doit payer un impôt sur son revenu. Par exemple, il se peut que tous les fonds que détenait le défunt dans un compte de placement ou d’épargne soient retirés et imposés à titre de revenu dans sa dernière déclaration fiscale.

Pour vos placements, il est important de désigner un bénéficiaire si possible, car cela peut éviter l’homologation et plusieurs frais connexes, et permettre le transfert direct de la valeur des placements au bénéficiaire.

Prenons l’exemple des fonds distincts. En cas de décès du titulaire, les fonds sont vendus et leur valeur est versée au bénéficiaire. Ainsi, la succession peut devoir payer un impôt sur les gains en capital. En outre, les fonds enregistrés, les REER et les FRR offrent aussi la possibilité de désigner un bénéficiaire. Pour de plus amples détails, communiquez avec votre conseiller fiscal.

Quand l’exécuteur testamentaire est un membre de la famille (et non un avocat), il est sage d’embaucher un comptable pour préparer la dernière déclaration fiscale afin de s’assurer qu’elle soit produite correctement avant que les fonds de la succession soient remis aux bénéficiaires.

Impôt exigible de vous

Le gouvernement canadien a abrogé la taxe successorale en 1972, mais vous devriez tout de même vérifier auprès de votre comptable si l’héritage vise une propriété ou des biens de valeur autres que de l’argent comptant. Comme les gains en capital tirés des propriétés ne sont parfois pas exemptés de l’impôt, la plupart des successions les vendent afin que leur valeur soit léguée en espèces.

Léguer une propriété à votre famille

Léguer une propriété par testament peut s’avérer problématique, car la personne qui la reçoit pourrait devoir payer des gains en capital à la juste valeur marchande de la propriété. Cependant, si la propriété est de grande valeur ou a une valeur sentimentale, par exemple lorsqu’il s’agit du chalet familial, les bénéficiaires pourraient être prêts à partager entre eux les gains en capital réalisés pour conserver la propriété. Parlez-en à votre famille avant de rédiger votre testament.

Laisser un héritage à un organisme de bienfaisance

Faire un don d’une partie de votre argent à un organisme de bienfaisance peut vous procurer des avantages fiscaux à la production de votre dernière déclaration de revenus. Apprenez-en davantage sur l’utilisation de l’assurance vie pour laisser un héritage à un organisme de bienfaisance.

L’assurance vie et l’héritage

En plus de vous permettre de laisser un héritage à un organisme de bienfaisance, l’assurance vie utilisée dans le cadre de votre planification successorale permet de compenser les droits de succession à payer sur une propriété et l’impôt à payer sur votre succession.

Communiquez avec votre conseiller en sécurité financière si vous avez des questions concernant l’héritage, l’assurance vie et les moyens de prendre soin de vos proches.