Trois façons de faire don de votre police d’assurance vie à un organisme caritatif

L’assurance vie peut être un moyen efficace pour aider votre organisme caritatif préféré à atteindre ses objectifs à long terme.

Outre les économies d’impôt, le don d’une police d’assurance vie offre la possibilité de choisir le type de police et le montant de la prime que vous payez. Votre don ne peut pas être contesté en justice, puisque l’assurance vie est considérée comme étant distincte du reste de votre actif successoral.

Par ailleurs, votre don n’est pas imposable et n’est pas assujetti à des frais d’homologation testamentaire ni aux dettes de la succession. Vous pouvez apporter une contribution importante au moyen de petits versements mensuels ou annuels. Parallèlement, vous serez récompensé pour ce don par l’entremise de reçus fiscaux pour don de bienfaisance. Au fil du temps, les primes associées à une police de 25 000 $ seront largement inférieures au capital assuré. Et si vous tenez compte de vos crédits d’impôt, vous constaterez que ce beau cadeau vous coûte encore moins cher.

Voici trois façons de faire don d’une police d’assurance vie à un organisme caritatif :

  1. Souscrivez une nouvelle police au nom de l’organisme caritatif. Vous recevrez un reçu fiscal pour don de bienfaisance d’un montant égal à la valeur de rachat de la police et des primes versées.
  2. Désignez l’organisme caritatif comme bénéficiaire d’une police existante. Voilà un bon choix si vous avez déjà une police dont votre famille n’a plus besoin pour assurer sa stabilité financière. À votre décès, l’organisme caritatif touchera le produit de la police d’assurance vie et vos héritiers profiteront d’avantages fiscaux.
  3. Transférez à l’organisme caritatif la propriété d’une police existante pour recevoir un reçu fiscal pour don de bienfaisance égal à la valeur de rachat de la police d’assurance. Si vous n’avez pas acquitté la totalité de la prime annuelle, vous continuerez de la payer, mais vous obtiendrez des reçus fiscaux au montant de vos versements.

Laisser des dons caritatifs à long terme dans votre testament

Quel que soit votre âge, la mise à jour de votre testament est une partie importante de la planification successorale, surtout si celui-ci prévoit des dons caritatifs à long terme.

De plus, il faut bien peu pour laisser un héritage durable : si chaque personne faisait un legs de seulement 100 $ dans son testament, les organismes caritatifs pourraient compter sur des millions de dollars chaque année. En effet, le don d’une police d’assurance vie peut avoir une grande incidence sur les gens ou appuyer la cause qui vous tient à cœur, peu importe qu’il soit remis à une grande organisation nationale ou à un organisme régional.

Quelle que soit la façon dont vous choisirez de distribuer vos avoirs, assurez-vous que votre testament énonce clairement vos dernières volontés pour éviter toute complication successorale à vos héritiers. Le représentant de Co-operators de votre région peut vous conseiller sur la planification de la succession et des dons. Contactez-le dès aujourd’hui.