Comprendre les avantages fiscaux associés aux dons de bienfaisance

Lorsque vous faites un don à une cause qui vous tient à cœur, vous appuyez quelque chose qui vous passionne, mais vous pouvez aussi bénéficier d’avantages fiscaux.

Facteurs à considérer

Quand vous combinez vos reçus de dons de bienfaisance lors de la période d’impôt, vous obtiendrez un crédit d’impôt que vous pouvez utiliser pour réduire votre impôt sur le revenu fédéral et provincial. D’autres avantages peuvent représenter d’importantes économies :

  • Un super crédit pour premier don de bienfaisance est offert pour inciter les particuliers à faire un don s’il s’agit de leur première fois.
  • Si vous et votre conjoint utilisez un compte commun pour faire des dons, il est plus simple de combiner les dons sur une seule déclaration de revenus. Vous pouvez donner jusqu’à 200 $ pour avoir droit à un crédit d’impôt au taux d’imposition le plus faible. Les dons supérieurs à 200 $ donnent droit à un crédit d’impôt au taux d’imposition plus élevé.
  • Si vous n’avez ni revenu ni impôts exigibles sur le revenu, vous ne pourrez pas vous prévaloir de ce crédit d’impôt. Il est à noter qu’il est possible de reporter rétrospectivement des dons jusqu’à cinq années d’imposition.

Vérifiez si l’organisme caritatif que vous appuyez donne droit au crédit d’impôt pour don de bienfaisance.

Réduisez vos gains en capital en faisant don d’actions et de titres

Le don d’actions cotées en bourse et d’options d’achat de titres donne lieu à des avantages fiscaux. Lorsque vous cédez des actions, vous êtes habituellement imposé au taux de gains en capital. Exemple : Vous achetez 80 $ d’actions et les revendez 100 $; votre gain en capital s’élève à 20 $ et vous devrez payer des impôts sur 50 % de ce montant, soit 10 $. Si vous donnez ces actions à un organisme caritatif, un taux d’inclusion de 0 % pourrait s’appliquer si vous n’avez pas reçu d’avantage pour le cadeau. Il se pourrait qu’il soit préférable de faire don des placements directement plutôt que de verser le fruit de leur vente afin d’éviter de payer de l’impôt sur le gain en capital.

Vérifications à faire lorsque vous faites un don

Faites attention à ce qui suit lorsque vous faites un don :

  • Des organismes caritatifs exigent un don minimal pour être en mesure de vous donner un reçu aux fins de l’impôt. Par exemple, certains délivreront des reçus officiels uniquement dans le cas de dons excédant 25 $, tandis que d’autres le feront pour des dons inférieurs à 10 $. Vérifiez d’abord auprès de l’organisme.
  • Même si vous pouvez verser un don au nom d’une autre personne, vous ne pouvez pas lui transférer le reçu fiscal pour qu’elle puisse réclamer un crédit sur sa déclaration de revenus.