Atteignez vos objectifs d’épargne en 5 étapes

Épargner de l’argent peut vous sembler une tâche ardue. Par où commencer quand il y a tant de raisons d’épargner? Devriez-vous vous concentrer sur les raisons pratiques, comme épargner pour un fonds de secours, une mise de fonds pour l’achat d’une maison ou pour votre régime de retraite? Pouvez-vous faire croître votre épargne pour vous permettre un petit luxe, comme un voyage dans le Sud ou un nouveau téléphone? Ou ce collier pour chat serti de diamants vu en ligne? Votre félin aurait si fière allure!

Pour y parvenir, vous avez besoin d’un plan. Voici une approche en cinq étapes pour atteindre vos objectifs d’épargne (incluant le collier de chat et plus encore).

Étape 1 : Établissez vos objectifs et un ordre de priorités

Commençons par la partie amusante. Pensez à tout ce pour quoi vous voulez épargner et qui ne figure pas dans vos frais quotidiens de subsistance. Tenez compte de vos désirs à court terme et de vos besoins à plus long terme. Faites-en une liste en les classant par ordre d’importance. Vous avez maintenant votre liste d’objectifs d’épargne à atteindre.

Étape 2 : Déterminez le montant que vous devez épargner

Passons à l’étape des calculs : indiquez des montants d’argent pour chacun des éléments figurant sur votre liste. Prenez votre temps pour déterminer les coûts, pour que vos estimations soient aussi justes que possible*, puis indiquez une date d’échéance pour chacun.

Afin avoir une idée approximative du montant mensuel à épargner, divisez le coût total de chaque élément par le nombre de mois qu’il reste jusqu’à l’échéance. Pour obtenir une projection plus précise qui comprend la croissance potentielle de votre placement, utilisez notre calculatrice d’objectif d’épargne.**

Étape 3 : Déterminez le montant que vous pouvez dépenser

Passons à l’étape des factures. Avant de commencer à épargner, vous devez mettre de côté assez d’argent pour couvrir vos dépenses quotidiennes. Faites un budget en soustrayant le coût de vos dépenses mensuelles de votre revenu après impôt. Le solde ainsi obtenu peut servir à atteindre vos objectifs d’épargne chaque mois. Il existe beaucoup d’outils en ligne pour vous prêter main-forte, comme le Planificateur budgétaire de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada.***

Vous pouvez aussi suivre la règle 50/20/30 qui fonctionne comme suit :

  • Utilisez 50 % de votre salaire pour couvrir vos dépenses essentielles comme la nourriture, le loyer, le transport et les services publics.
  • Utilisez 20 % de votre salaire pour vos objectifs d’épargne à long terme comme la préparation de votre retraite ou la réduction d’une dette.
  • Utilisez 30 % de votre salaire pour répondre à des besoins non essentiels, comme les voyages, les divertissements ou d’autres récompenses.

Étape 4 : Réanalysez votre liste

Maintenant, analysons le tout de façon rationnelle. Il est fort probable que vous n’obtenez pas un solde qui vous permet d’atteindre immédiatement chaque objectif. C’est normal. Vérifiez une deuxième fois vos objectifs et faites des ajustements. Vous pouvez réviser vos priorités, reporter vos dates d’échéance ou éliminer les dépenses moins importantes.

Supposons que votre principale priorité est d’épargner l’équivalent de trois mois de salaire afin d’avoir un fonds de secours. Pour atteindre cet objectif à temps, votre félin devra peut-être attendre une année de plus pour afficher le look le plus branché du quartier.

Étape 5 : Déposez automatiquement vos épargnes

Concluons avec l’étape de l’épargne. Une fois que vous avez établi des objectifs clairs et les montants que vous pouvez y investir, ouvrez un compte distinct de votre compte chèques afin d’y mettre vos épargnes. Le fait de pouvoir voir le montant exact de vos épargnes dans votre compte vous aidera à rester organisé. Il vous permet aussi d’être moins enclin à y piger pour des dépenses superflues, ce qui serait facile à faire autrement.

Établissez des transferts automatiques de votre compte chèques à votre compte d’épargne une fois celui-ci activé. En suivant la philosophie « payez-vous en premier », vous n’oublierez pas d’épargner sur une base périodique, ce qui contribuera à faire fructifier vos épargnes comme prévu.

Quel type de comptes d’épargne devriez-vous utiliser?

Épargnes à court terme : Gardez vos épargnes dans des placements liquides à même un CELI sans pénalités pour retrait anticipé auquel vous pouvez accéder quand vous en avez besoin. Pour ne pas prendre de risque, choisissez des placements à faible risque, car vous n’aurez pas le temps d’attendre les corrections du marché advenant un ralentissement au moment où vous investissez vos fonds.

Épargnes à long terme : Un régime d’épargne enregistré est une valeur plus sûre dans le cas d’objectifs à plus long terme, comme les études de vos enfants (régime enregistré d’épargne-études) ou votre retraite (régime enregistré d’épargne-retraite). Vous aurez accès à une plus grande variété de placements en fonction de votre niveau de tolérance au risque, puisque vous aurez plus de temps pour vous remettre des fluctuations du marché.

Cette fiche d’information peut vous aider à choisir entre un REER et un CELI. Elle présente également les plafonds de cotisation pour chaque type de compte. Communiquez avec un conseiller en sécurité financière pour ouvrir un compte ou en savoir plus.

Vous voulez obtenir plus de conseils pour atteindre vos objectifs d’épargne? Inscrivez-vous à notre série de courriels sur les placements! Vous verrez que vous pouvez avoir un plan d’épargne personnalisé qui, tout en respectant vos intérêts, vos activités et vos habitudes de dépenses, fait fructifier votre épargne pour financer votre mode de vie à la retraite.


*Même s’il est relativement facile d’établir le coût d’objectifs à court terme, il est plus difficile d’établir le coût d’objectifs à long terme, comme votre revenu de retraite. Utilisez la calculatrice d’épargne-retraite** pour avoir une meilleure idée du montant dont vous avez besoin pour vivre confortablement le moment venu.

**Les renseignements et les calculatrices interactives vous sont offerts en tant qu’outils libre-service pour votre usage personnel. Ils ne font pas partie d’une stratégie de conseils en matière de placement. Avant de prendre des décisions de placement, il est préférable de consulter votre conseiller en sécurité financière ou conseiller fiscal.

***En vous servant du Planificateur budgétaire de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, vous acceptez ses conditions d'utilisation figurant sur la page Web.