Comment économiser sur l’assurance auto

Le principe reste le même pour tous les types d’assurance : plus le risque est grand et plus les réclamations coûtent cher, plus la prime sera élevée. Connaître les divers facteurs que les assureurs utilisent pour calculer les primes peut vous aider à économiser sur votre assurance auto.

Le type de véhicule que vous conduisez

Certains véhicules sont plus susceptibles d’être volés ou coûtent plus cher à réparer que d’autres.

  • Conseil pour économiser : Tenez compte des coûts d’assurance au moment de l’achat d’un véhicule. Reportez-vous au système CLEAR (tarification automobile selon la sinistralité canadienne), qui compare les coûts d’assurance des véhicules de marques et modèles différents, ainsi que leurs dispositifs de sécurité. Si vous choisissez une voiture dont le risque de vol est faible et qui est équipée de bons dispositifs de sécurité, vos primes pourront être moins élevées.

Votre lieu de résidence et le kilométrage que vous parcourez

Plus vous utilisez votre véhicule, plus vous êtes susceptible d’avoir un accident. Les conducteurs urbains ou ceux qui utilisent régulièrement leur véhicule à l’heure de pointe risquent davantage d’être impliqués dans un accident en raison du nombre élevé de véhicules sur les routes.

  • Conseil pour économiser : Dans la mesure du possible, utilisez le transport public ou le covoiturage pour vous rendre au travail. Si vous adoptez cette habitude, vous réduirez votre coût d’assurance, d’essence, de stationnement et d’entretien du véhicule, ainsi que d’autres frais liés à l’utilisation de la voiture pour vous rendre au travail.

Votre dossier de conduite et vos réclamations

Les conducteurs qui ont eu un grand nombre d’accidents, de contraventions pour excès de vitesse ou de réclamations d’assurance sont considérés comme étant à risque élevé. Votre première infraction mineure n’a généralement que peu ou pas d’incidence sur vos primes. Par contre, en cas de deuxième infraction mineure dans les trois dernières années, il est probable que votre prime augmente. Vous pourriez aussi payer plus si vous avez eu plusieurs accidents responsables dans les six dernières années ou une infraction grave dans les trois dernières années.

  • Conseil pour économiser : Constituez-vous un bon dossier de conduite. Réduisez les risques d’accident en conduisant prudemment et en respectant le Code de la route. Cliquez ici pour voir trois moyens simples d’améliorer votre sécurité au volant et de réduire les coûts liés à la conduite automobile.

Votre âge et votre expérience de conduite

Les accidents impliquant de jeunes conducteurs âgés de 16 à 25 ans sont plus fréquents et ont tendance à être graves. Voilà pourquoi les conducteurs expérimentés ayant un bon dossier de conduire paient souvent des primes moins élevées.

  • Conseil pour économiser : Les jeunes conducteurs peuvent acquérir de l’expérience comme conducteur « désigné » ou occasionnel au titre de la police d’assurance d’un parent ou d’un tuteur plutôt que comme conducteur principal de leur propre voiture. Les primes des conducteurs occasionnels sont plus basses que celles des conducteurs principaux. Les jeunes conducteurs peuvent aussi avoir droit à un taux réduit s’ils suivent un cours de conduite reconnu par leur compagnie d’assurance.

Les protections souscrites

En plus de la garantie obligatoire, la plupart des conducteurs souscrivent des garanties Collision et Risques multiples (Risques de collision et de renversement et Tous les risques sauf collision ou renversement au Québec). Vous pouvez aussi augmenter votre montant d’assurance de la responsabilité civile.

  • Conseil pour économiser : Évitez de payer pour des garanties dont vous n’avez pas besoin. Par exemple, il ne serait pas rentable de souscrire les garanties Collision ou Risques multiples pour un véhicule valant moins de 1 000 $. Parlez à votre représentant* pour déterminer la protection qui vous convient.

Votre franchise

La franchise désigne la partie des frais d’un sinistre que vous devez payer.

  • Conseil pour économiser : Augmentez votre franchise. Un montant de franchise élevé signifie que vous payez plus pour la réparation de votre voiture et que, par conséquent, votre assureur paie moins. Votre prime sera donc moins élevée.

D’autres façons d’économiser

D’autres facteurs peuvent influer sur les primes d’assurance, comme la réglementation gouvernementale, les taxes, le coût des soins de santé, l’augmentation des montants adjugés par la cour, les frais de remorquage, les coûts de réparation et la fraude à l’assurance. Voici d’autres conseils pour économiser sur l’assurance auto.

  • Comparez des soumissions de différents assureurs.** Ne prenez pas uniquement la prime en considération, mais aussi ce que vous obtenez en échange, c’est-à-dire le montant de garantie, le service de réclamation et les types de sinistres couverts.
  • Renseignez-vous sur les rabais offerts. Vous pourriez être admissible aux rabais offerts à ceux qui assurent plus d’un véhicule, qui souscrivent plus d’un type d’assurance auprès de la même compagnie, qui installent des pneus d’hiver ou qui sont à la retraite.
  • Payez vos primes à temps. Si vous payez par chèque ou par prélèvements automatiques sur votre compte bancaire, assurez-vous d’avoir des fonds suffisants pour couvrir le paiement. Si votre assureur ne peut prélever le montant du paiement en raison d’une insuffisance de fonds dans votre compte, il pourrait résilier votre police d’assurance automobile et vous considérer comme un conducteur à risque élevé; ainsi vous pourriez devoir débourser beaucoup plus pour vos primes.

Si vous avez des questions sur vos primes ou souhaitez vérifier si votre assurance est trop élevée ou trop basse, communiquez avec un représentant.* Il vous aidera à gérer vos primes d’assurance automobile et s’assurera que vous souscrivez la protection nécessaire à un prix abordable.

*L’assurance automobile n’est pas offerte dans toutes les provinces.
**Si vous demeurez en Colombie-Britannique, en Saskatchewan ou au Manitoba, vous êtes tenu de souscrire l’assurance automobile obligatoire du régime d’assurance public qui vous protège, vous et vos passagers, en cas de blessures. Vous pouvez vous procurer une protection supplémentaire auprès de votre assureur.