Mythes entourant l’assurance automobile – distinguer le vrai du faux

Savez-vous quels facteurs ont une incidence sur vos primes d’assurance automobile? Qu’arrive-t-il si un ami ou un proche endommage votre voiture? Avez-vous entendu dire que les voitures rouges sont plus chères à assurer? Il existe beaucoup de questions et de mythes entourant l’assurance automobile. Examinons-en quelques-uns :

Mythe : Si un policier déclare que vous avez causé un accident de la route, votre prime d’assurance automobile augmentera.

Pas nécessairement. Lorsqu’un accident de la route se produit, le policier peut porter une accusation, mais c’est à l’expert en sinistres de déterminer à qui incombe la responsabilité de l’accident. Dans certaines provinces, cette décision repose sur le précédent jurisprudentiel tandis qu’ailleurs, les assureurs se basent sur les règles de détermination de la responsabilité établies par le gouvernement. Si l’expert en sinistres détermine que vous étiez partiellement ou totalement responsable de l’accident, votre assureur pourrait décider de rajuster votre prime.

Mythe : Le nombre de portes est le facteur déterminant en tarification automobile.

Non, la tarification ne repose pas sur une seule caractéristique du véhicule. Pour calculer la prime, les assureurs tiennent compte des sinistres antérieurs, de la valeur du véhicule et de la probabilité qu’il soit volé.

Mythe : Votre assureur augmentera systématiquement votre prime si vous déclarez un sinistre.

Dans le cadre de notre Garantie du Service des réclamations, nous vous fournirons de l’information qui vous aidera à déterminer s’il y a lieu de présenter une réclamation ou non. Si vous décidez de payer vos dommages, votre prime n’augmentera pas. Toutefois, les sinistres pouvant entraîner des préjudices corporels ou environnementaux, un dégât d’eau ou une poursuite judiciaire doivent être signalés et faire l’objet d’une enquête. Selon votre degré de responsabilité, votre prime pourrait changer.

Mythe : Trop de contraventions de stationnement feront grimper votre prime d’assurance en flèche.

Les contraventions de stationnement n’influent aucunement sur les primes d’assurance. Elles peuvent certes coûter cher, mais votre assureur n’en tient pas compte.

Mythe : L’assurance automobile ne couvre pas le vol d’un véhicule dont une portière était déverrouillée ou dont les clés se trouvaient à l’intérieur.

Le véhicule en soi est couvert par une police d’assurance Risques multiples (risques qui ne sont pas une collision ou un renversement), Tous risques ou Risques spécifiés. Son contenu, lui, est couvert par votre police d’assurance habitation, si vous en avez une. Si vous n’avez pas d’assurance habitation, vous ne recevez aucune indemnité pour les articles volés à l’intérieur du véhicule.

Mythe : Si quelqu’un emprunte votre voiture et est impliqué dans un accident, vous êtes responsable des dommages.

Si la personne avait votre permission pour conduire la voiture, votre assurance automobile payerait les frais de réparation. Si les dommages ne sont pas entièrement couverts par votre police, l’assurance du conducteur pourrait payer une partie des frais restants.

Mythe : Si quelqu’un vole votre voiture et a un accident responsable, vous en subirez les frais.

Les tribunaux ont statué que les propriétaires de véhicule ne sont pas responsables des dommages causés par un conducteur qui n’a pas eu l’autorisation d’utiliser leur véhicule. Toutes les situations ne sont pas aussi tranchées que celle-ci. Dans certains cas, le consentement exprès n’est pas accordé, mais le consentement implicite l’est. Nos experts en sinistres mènent une enquête approfondie dans chaque cas pour s’assurer que votre police d’assurance automobile est appliquée correctement.

Mythe : Les voitures rouges coûtent plus cher à assurer.

Beaucoup de facteurs influent sur vos primes d’assurance automobile, mais la couleur n’en fait pas partie.