Épargne pour des études collégiales ou universitaires

Votre fille, qui a de grandes ambitions, rêve de devenir astronaute, professeure ou médecin. Rien ne vous tient plus à cœur que de vous assurer qu’elle puisse poursuivre ses rêves. C’est pourquoi il faut vous préparer en vue des coûts futurs de son éducation. Co-operators peut vous proposer quelques options qui vous aideront dans ce sens.

Entre 2006 et 2011, les droits de scolarité annuels moyens d’un étudiant du premier cycle sont passés de 4 400 $ à 5 138 $. Ces montants n’incluent pas les autres frais liés aux études comme le loyer, la nourriture, les livres, le transport et les factures mensuelles, qui peuvent être supérieurs aux droits de scolarité. Pour payer ces factures, de nombreux étudiants contractent des emprunts qu’ils doivent rembourser pendant une bonne partie de leur vie adulte. Pour les seuls droits de scolarités, qui pourraient atteindre environ 6 000 $ par année s’ils continuent d’augmenter au même rythme, vous devrez épargner 24 000 $ pour permettre à votre enfant de compléter un programme de quatre ans.

Épargne pour des études collégiales ou universitaires

Votre fille, qui a de grandes ambitions, rêve de devenir astronaute, professeure ou médecin. Rien ne vous tient plus à cœur que de vous assurer qu’elle puisse poursuivre ses rêves. C’est pourquoi il faut vous préparer en vue des coûts futurs de son éducation. Co-operators peut vous proposer quelques options qui vous aideront dans ce sens.

Combien cela coûtera-t-il?

Entre 2006 et 2011, les droits de scolarité annuels moyens d’un étudiant du premier cycle sont passés de 4 400 $ à 5 138 $. Ces montants n’incluent pas les autres frais liés aux études comme le loyer, la nourriture, les livres, le transport et les factures mensuelles, qui peuvent être supérieurs aux droits de scolarité. Pour payer ces factures, de nombreux étudiants contractent des emprunts qu’ils doivent rembourser pendant une bonne partie de leur vie adulte. Pour les seuls droits de scolarités, qui pourraient atteindre environ 6 000 $ par année s’ils continuent d’augmenter au même rythme, vous devrez épargner 24 000 $ pour permettre à votre enfant de compléter un programme de quatre ans.

Établissez un REEE

Évitez à vos enfants d’avoir à rembourser un prêt étudiant en économisant pour leur avenir dès maintenant. Les REEE sont des instruments d’épargne-études qui procurent des avantages fiscaux et bon nombre de Canadiens sont admissibles à l’aide gouvernementale offerte dans le cadre des REEE.

Pourquoi établir un REEE auprès d’une société d’assurance?

Les sociétés d’assurance sont les seules institutions pouvant offrir des fonds distincts qui, contrairement aux fonds communs de placement et à d’autres instruments de placement, protègent 75 % de votre placement initial dans un REEE.

Intégrez une assurance vie à votre forfait

Pendant que vous épargnez au moyen d’un REEE, offrez à votre enfant une assurance vie à prime nivelée dont il pourra profiter toute sa vie grâce à notre programme Première protection. Une assurance vie peut ne pas leur sembler très utile pendant leurs années d’études, mais ils vous remercieront peu de temps après lorsqu’ils commenceront à profiter de ces primes abordables.

Le CELI peut répondre à vos besoins

Si vous avez atteint le plafond autorisé du régime enregistré d’épargne-études de votre enfant, vous pouvez aussi investir dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI). Si votre enfant travaille à temps partiel et qu’il déclare un revenu à l’Agence du revenu du Canada (ARC), il peut ouvrir un CELI et épargner jusqu’à 5 000 $ par année sans avoir à payer l’impôt sur ce montant. S’il opte pour l’un de nos CELI Portefeuilles polyvalents, 75 % de son placement sera garanti et il profitera fort probablement d’un meilleur rendement que s’il choisit le CELI d’une institution bancaire.

Planifiez ensemble

Planifiez de concert avec votre adolescent ses études postsecondaires et mettez au point un budget. Assurez-vous qu’il soit conscient des coûts liés à l’éducation ainsi qu’à la vie quotidienne s’il prévoit habiter hors du domicile familial pendant ses études.

Si le programme qu’il souhaite suivre est offert près de chez vous, encouragez-le à rester à la maison pour la durée du programme afin d’épargner sur le loyer et la nourriture et assouplissez quelque peu les règles de base pour qu’il puisse profiter de la plupart des libertés dont il aurait joui s’il avait emménagé avec un colocataire.

Plus votre adolescent participe au processus, mieux il comprendra les rouages d’un budget et plus il sera à même de participer en épargnant, en faisant les bons choix et en travaillant fort.

Si vous voulez en apprendre davantage sur les instruments d’épargne pour le collège ou l’université, communiquez avec votre représentant.