La perte d’un être cher

La perte d’un être cher, qui est l’un des évènements les plus stressants de l’existence, peut entraîner une détresse émotionnelle importante. Ceux qui perdent un proche vivent un deuil, un mot qui signifie « douleur que l’on éprouve de la mort de quelqu’un ».

Durant cette période, il est important que vous soyez à l’écoute de vos sentiments et que vous vous autorisiez à faire ce qui vous semble important. Même si ces gestes vous semblent insensés, ils entrent dans le processus de guérison.

  • Accordez-vous la permission et le temps de vivre votre deuil.
  • Vous n’avez pas à projeter une image de force ou de courage.
  • Acceptez vos limites et vos émotions.
  • Soyez à l’écoute de votre corps et de vos besoins, que ce soit le besoin de dormir ou de pleurer.
  • Si vous en avez envie, riez. Cela n’indique nullement un manque de respect envers l’être disparu.
  • Expliquez à vos amis et aux membres de votre famille ce que vous attendez d’eux.
  • Le fait de demander de l’aide d’un professionnel pour vous aider à vivre votre deuil n’est pas un signe de faiblesse.
  • Participez aux activités qui vous plaisent et passez du temps avec les personnes qui vous sont chères.

Bon nombre de décisions, comme l’organisation des funérailles et le règlement de la succession de la personne disparue, exigent une attention immédiate. Le stress inhérent à ces décisions peut paraître insupportable. Durant cette période, fiez-vous aux gens qui vous offrent leur aide et qui souhaitent vous accompagner dans cette épreuve.

Préparez votre avenir

Certaines décisions, comme la rédaction d’un nouveau testament et la réévaluation de vos propres besoins en assurances peuvent être reportées jusqu’à ce que vos idées soient plus claires. Vous voudrez vous assurer d’organiser vos finances de manière à ce que les rêves que vous partagiez avec la personne aimée, comme une retraite confortable et des études supérieures pour vos enfants, se concrétisent quand même.

Avec l’aide de professionnels en qui vous avez confiance, y compris votre représentant de Co‑operators, vous devriez réfléchir aux mesures ci-après ainsi qu’à d’autres questions importantes en matière de finance dans le but d’assurer votre propre avenir :

  • Passez en revue votre testament et modifiez le nom des bénéficiaires. Si votre conjoint est décédé et que vous avez des enfants d’âge mineur, vous devrez nommer un tuteur légal.
  • Songez à prévoir une fiducie pour vos enfants si vous êtes leur seul parent. Si vous avez des enfants adultes, réfléchissez à la façon dont votre patrimoine sera réparti.
  • Pensez à souscrire à une assurance en cas de maladie grave. Si vous tombez gravement malade ou si vous vous blessez et que vous êtes incapable de travailler, cette assurance vous aidera à payer vos factures et à maintenir votre style de vie.
  • Réévaluez votre assurance vie. Si vous êtes maintenant un chef de famille monoparentale et que vous avez des enfants à charge, assurez-vous que cette protection suffira à répondre aux besoins de votre famille en cas de décès.
  • Réévaluez aussi votre assurance habitation, votre assurance vie et votre assurance automobile. Assurez-vous que c’est bien votre nom qui figure sur ces polices d’assurance et qu’elles prévoient une couverture adéquate. Annulez les polices d’assurance qui ne conviennent plus à votre situation.
  • Analysez votre régime de retraite. Si vous détenez des REER ou d’autres types de placement, vous devriez rencontrer votre représentant de Co-operators pour déterminer quels ajustements doivent être faits ou quelles sont les mesures à prendre pour vous assurer une retraite confortable.

Pour plus de renseignements, communiquez avec votre représentant.