Le 20 avril 2021

Le budget fédéral prévoit des dépenses historiques pour relancer l’économie après la pandémie

Le lundi 19 avril, la ministre des Finances Chrystia Freeland a présenté les plans de dépenses détaillés du gouvernement fédéral visant à vaincre la COVID-19, à récupérer les emplois perdus et à faire la transition vers une économie plus verte et plus résiliente.

Le budget présente le plus important plan de dépenses publiques en temps de paix de l’histoire du Canada, prévoyant un déficit de 354,2 milliards de dollars pour 2020-21, suivi d’un manque à gagner de 154,7 milliards de dollars pour l’exercice suivant. Le ratio dette/PIB du Canada, une mesure clé illustrant la viabilité du déficit et le « point d’ancrage fiscal » de l’État dans les budgets pré-pandémie, devrait atteindre 51,2 % au cours du prochain exercice avant de diminuer régulièrement pour atteindre 49,2 % en 2025-2026.

Pour aider à payer ces dépenses, le budget propose, à compter du 1er janvier 2022, des mesures fiscales qui devraient générer des milliards de dollars de recettes, notamment :


  • une taxe de 3 % sur les revenus des grandes entreprises de services numériques, qui devrait ajouter 3,4 milliards de dollars de revenus sur cinq ans;
  • une taxe de 10 à 20 % sur les voitures de luxe et les avions privés dont le prix de vente est supérieur à 100 000 $, ainsi que sur les bateaux de plaisance d’une valeur supérieure à 250 000 $;
  • une taxe de 1 % sur la valeur des biens immobiliers appartenant à des non-résidents et qui sont inoccupés.

Que réserve le budget pour la plupart des Canadiens?

Dans sa présentation à la Chambre des communes, la ministre Freeland a souligné que l’objectif du budget était de « répondre aux besoins urgents d’aujourd’hui et de bâtir à long terme. Il s’agit d’un budget axé sur les Canadiens de la classe moyenne et qui vise à amener davantage de Canadiens à en faire partie. Il s’agit d’un plan qui accepte ce moment de transformation mondiale vers une économie verte et propre. »

L’intégralité du budget est disponible sur le site officiel du gouvernement Budget 2021, mais ses 739 pages et plus de 270 initiatives en font un lourd ouvrage à parcourir. Voici quelques-uns des principaux faits saillants qui pourraient avoir une incidence sur les ménages canadiens, vos finances personnelles et les petites entreprises du pays.

Faits saillants

Une proposition de programme national de garde d’enfants

La pièce maîtresse du budget est une proposition de programme visant à ramener le coût de la garde d’enfants à 10 $ par jour d’ici 2025-2026 et à réduire de moitié les coûts actuels d’ici la fin de 2022.

Prolongation des programmes d’aide au revenu liés à la pandémie

Le budget propose de prolonger la Subvention salariale d’urgence du Canada, la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer et l’Indemnité de confinement, en plus de la récente prolongation du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes.

Bonification de la Sécurité de la vieillesse pour les Canadiens de 75 ans et plus

Le gouvernement prévoit de verser un paiement unique de 500 $ aux retraités qui auront 75 ans ou plus d’ici le mois d’août 2021, puis d’augmenter les prestations de 10 % à compter de juillet 2022, ce qui portera les prestations individuelles à 766 $ la première année. Les prestations seront ensuite indexées au taux d’inflation les années suivantes.

Prêts sans intérêt pour la rénovation des maisons

Le gouvernement propose que la Société canadienne d’hypothèques et de logement distribue 4,4 milliards de dollars en prêts sans intérêt aux propriétaires qui envisagent de rénover leur maison avec des matériaux plus efficaces. Les prêts, plafonnés à 40 000 $, seraient destinés à des projets de réduction de l’empreinte carbone d’une maison, notamment l’installation de portes et fenêtres permettant de réaliser des économies d’énergie et des appareils de chauffage à haut rendement.

Programmes de formation et d’embauche

Le budget réserve 960 millions de dollars au cours des trois prochaines années à Emploi et Développement social Canada pour aider à recycler les travailleurs canadiens. Le programme est axé sur l’acquisition des compétences professionnelles dont auront besoin les petits et moyens employeurs au sortir de la pandémie. Ainsi, 595 millions de dollars sont alloués à un nouveau programme d’embauche pour la relance économique du Canada, qui vise à compenser une partie des coûts liés à l’augmentation des salaires et des heures travaillées à la réouverture des entreprises. Le programme sera ouvert du 6 juin au 20 novembre 2021 pour aider les entreprises à accroître leurs effectifs.

Réduction des frais de transaction par carte de crédit

Pour soutenir davantage les petites entreprises, le gouvernement lance des consultations avec les principaux intervenants sur la réduction des frais de transaction par carte de crédit, et promet de donner plus d’information dans l’Énoncé économique de l’automne prochain.

Propositions fiscales – un travail inachevé

Le gouvernement fédéral a également l’intention d’aller de l’avant avec des propositions précédemment déposées dans un projet de loi d’exécution du budget 2019 qui n’a pas été adopté par le parlement précédent, notamment :


  • Interdire les transferts de valeurs de rachat vers les régimes de retraite individuels (RRI), afin de s’assurer que les RRI ne soient pas établis dans des sociétés privées nouvellement constituées et contrôlées par des personnes qui ont mis fin à leur emploi auprès de leur ancien employeur.
  • Les modifications apportées à la méthode d’« attribution aux détenteurs d’unités demandant le rachat » utilisée par les fonds communs de placement et les FNB pour répartir les revenus et les gains en capital réalisés par les détenteurs d’unité pourraient entraîner une augmentation des impôts pour les clients.
  • L’introduction de nouvelles rentes viagères différées à un âge avancé et de rentes viagères à paiements variables dans le cadre de régimes enregistrés permettant aux retraités de transférer leur épargne de leurs fonds de retraite enregistrés à une rente différée jusqu’à l’âge de 85 ans. Les règles actuelles requièrent généralement que le service d’une rente souscrite au moyen de fonds enregistrés débute après le 71e anniversaire de naissance du rentier.

À retenir

Il ne faut pas oublier que dans le contexte actuel de gouvernement minoritaire, le parti libéral au pouvoir aura besoin de l’appui d’au moins un autre parti pour adopter le budget, et que bon nombre des mesures proposées feront l’objet d’autres débats au Parlement et de consultations avec les provinces et les territoires. Il semble probable que le budget sera adopté avec le soutien du Nouveau parti démocratique, ce qui signifie que le risque que le gouvernement perde un vote de confiance sur son budget et déclenche des élections est faible pour le moment. L’incidence de ce budget et de ses propositions est susceptible d’évoluer au cours des semaines et des mois à venir, mais sachez que Co-operators a des produits, des services et des solutions pour vous soutenir à toutes les étapes de la vie. Qu’il s’agisse de planification de la retraite, de guides sur l’achat d’une première maison, de l’élaboration de stratégies de placement, ou encore des avantages d’acheter une assurance vie pendant que l’on est encore jeune, nos représentants sont là pour vous.


Cet article se veut une source d’information générale qui n’est valable qu’au moment de sa parution, et ne constitue ni une offre ni une sollicitation concernant la vente ou l’achat de produits de placement. Son contenu ne vise pas à fournir des conseils juridiques, fiscaux, de placement ou autres.

Les fonds communs de placement sont offerts par l’intermédiaire de Services d’investissement financier Co-operators inc. Les fonds distincts et les rentes sont administrés par Co-operators Compagnie d’assurance-vie. Co-operators Compagnie d’assurance-vie et Services d’investissement financier Co-operators inc. s’engagent à protéger la vie privée de leurs clients, ainsi que la confidentialité, l’exactitude et la sécurité des renseignements personnels recueillis, utilisés, conservés et divulgués dans le cadre de leurs affaires. Veuillez consulter notre politique de protection des renseignements personnels pour en savoir plus.

Co-operatorsMD est une marque déposée du Groupe Co-operators limitée, utilisée avec permission.