Votre voiture fait-elle l’objet d’un rappel de sécurité?

Chaque année, des millions de véhicules sont rappelés pour des motifs de sécurité conformément à la Loi sur la sécurité automobile du Canada, mais de nombreux conducteurs ignorent qu’ils sont visés. Environ un véhicule sur six circulant sur nos routes fait l’objet d’un rappel.

Qu’est-ce qu’un rappel de véhicule?

En cas de problème avec une marque ou un modèle de véhicule en particulier, le fabricant émettra un rappel pour corriger la situation. La loi adoptée en 2018 confère également au ministre des Transports le pouvoir d’ordonner des rappels de véhicules si le fabricant n’a pas pris les mesures de sécurité appropriées. Dans la plupart des cas, les coûts de réparation sont à la charge du fabricant, mais le propriétaire du véhicule doit prendre rendez-vous chez le concessionnaire ou dans un atelier de réparation et y apporter son véhicule pour le faire réparer.

Bien que certains rappels puissent sembler mineurs comparativement à ceux qui touchent un défaut augmentant le risque de blessure ou de collision, il faut savoir que tous les rappels sont diffusés pour assurer votre sécurité et celle de vos passagers et des autres conducteurs.

Comment puis-je savoir si mon véhicule fait l’objet d’un rappel?

Les fabricants sont tenus d’envoyer une lettre aux propriétaires, mais ceux qui ont acheté un véhicule d’occasion ne figureront pas nécessairement sur la liste d’envoi du fabricant. Pour savoir si votre véhicule fait l’objet d’un rappel, vous pouvez consulter la Banque de données des rappels de sécurité automobile. Vous aurez besoin de la marque, du modèle et de l’année du véhicule. Votre concessionnaire peut aussi vérifier si des réparations liées à un rappel sont nécessaires et fixer un rendez-vous pour les effectuer.

Puis-je acheter un véhicule visé par un rappel?

Pour assurer votre sécurité en tant que conducteur, il est important de vérifier si un véhicule fait l’objet d’un rappel avant d’en faire l’acquisition. À l’heure actuelle, aucune province n’exige la réparation d’un véhicule visé par un rappel avant son immatriculation. De plus, les rappels ne font pas partie des vérifications mécaniques.

Si vous constatez que votre véhicule est visé par un rappel, corrigez le problème le plus rapidement possible pour réduire vos risques. Votre sécurité en tant que conducteur et celle de tous les usagers de la route est extrêmement importante pour nous. Apprenez-en plus sur notre campagne contre la distraction au volant et passez le mot afin que chacun d’entre nous puisse circuler en toute sécurité.