FAQ

Foire aux questions

Trouvez des réponses à des questions couramment posées sur les placements et sur l’assurance vie, auto et habitation.

Assurance habitation

Assurance auto

Assurance vie

Placements

Assurance habitation

En quoi consiste l’assurance habitation et biens?

L’assurance habitation et biens offre une protection en cas d’incidents, comme un incendie, la foudre ou une tempête de vent, qui peuvent causer des pertes ou des dommages à votre maison ou à vos biens meubles.

Quel montant d’assurance dois-je souscrire pour ma maison?

Le meilleur moyen de vous assurer d’avoir la protection adéquate consiste à faire évaluer votre maison. Votre représentant peut vous aider à déterminer la valeur de remplacement de votre maison. La valeur de remplacement ne correspond pas à la valeur marchande. Il s’agit du coût réel des matériaux et des travaux nécessaires pour la reconstruction de votre maison, mais non au prix que vous pourriez obtenir en vendant votre propriété.

La valeur de vos biens meubles peut être déterminée en faisant l’inventaire de tout ce que vous devrez remplacer en cas de perte, de vol ou de dommage.

Que couvre mon assurance habitation?

Votre assurance habitation couvre généralement votre maison et vos biens meubles en cas d’incendie, de foudre, d’explosion, de chute d’objets, de dégât d’eau, de fumée, de tempête de vent, de grêle, de vandalisme, de vol, etc. Cependant, la protection peut varier d’une police à l’autre. Contactez votre représentant pour les détails.

Comment puis-je réduire mes primes d’assurance habitation?

Vous pouvez réduire le montant de vos primes de différentes manières : augmenter votre franchise, entretenir votre maison en remplaçant les vieilles toitures ou le parement fatigué, protéger votre maison en installant les différents dispositifs de sécurité recommandés, regrouper toutes vos assurances auprès d’un seul assureur, faire attention à l’emplacement de la maison avant de l’acheter, etc. Demandez aussi à votre représentant de réévaluer votre assurance afin de vous assurer que vous profitez de tous les rabais auxquels vous avez droit.

Comment puis-je protéger ma propriété contre les incendies?

La plupart des gens connaissent les rudiments de la sécurité-incendie à domicile; ils savent, par exemple, qu’on ne doit pas laisser une chandelle allumée sans surveillance et qu’il faut installer un avertisseur de fumée et garder un extincteur à portée de la main. Voici d’autres moyens que vous pouvez utiliser pour éviter un incendie à la maison.

Comment puis-je protéger ma propriété contre les inondations?

Il est impossible de prédire les caprices de la nature, mais vous pouvez vous préparer en faisant l’inventaire de vos biens et en effectuant quelques travaux simples d’entretien de votre maison, comme nettoyer les drains, les gouttières, les descentes d’eaux pluviales, les puisards, etc., pour réduire votre risque d’inondation. Voici une liste exhaustive des choses à faire avant, pendant et après une inondation.

Comment calcule-t-on les primes d’assurance habitation?

Les primes d’assurance sont calculées en fonction du risque, c’est-à-dire selon l’éventualité qu’une personne présente une réclamation. Plus le risque est élevé, plus la prime augmente; et inversement. En effet, nous examinons l’historique des réclamations présentées par des groupes de personnes ayant des caractéristiques comparables, puis nous ajoutons les renseignements sur l’historique de la personne concernée pour déterminer le montant exact de la prime.

Quels sont les facteurs qui influent sur mes primes d’assurance habitation?

On calcule les primes d’assurance habitation selon divers facteurs propres à votre situation individuelle, notamment l’âge, la taille, les caractéristiques et l’emplacement de votre propriété. Voici d’autres facteurs susceptibles d’influer sur votre prime.

En tant que locataire, pourquoi ai-je besoin d’une assurance habitation?

L’assurance des locataires s’adresse aux locataires qui souhaitent protéger leurs biens meubles. Elle comprend également une assurance de la responsabilité civile, qui couvre les dommages matériels à une propriété qui ne vous appartient pas ou les dommages corporels causés involontairement à d’autres personnes ou à leurs biens. Apprenez-en plus.

Pouvons-nous, mon colocataire et moi, être couverts par une même police d’assurance habitation?

Oui, mais nous recommandons que chacun ait sa propre police.

Je fais des rénovations à ma maison. Devrais-je en informer mon assureur?

Oui, c’est une bonne idée d’informer votre assureur lorsque vous effectuez des rénovations à votre maison. Selon la nature des travaux, il se peut que la valeur de remplacement de votre maison doive être rajustée. Cela pourrait aussi entraîner la réduction de votre prime si, par exemple, vous modernisez la plomberie.

Suis-je tenu responsable si quelqu’un se blesse sur ma propriété?

Vous en seriez tenu responsable seulement si vous étiez reconnu civilement responsable des blessures causées.

Assurance auto

Ai-je besoin de l’assurance pour conduire un véhicule?

Vous pouvez posséder un véhicule sans assurance, mais vous ne pouvez pas le conduire sans souscrire les garanties obligatoires pour son utilisation sur la route. La loi exige un montant minimal d’assurance pour conduire un véhicule sur la route. Vous avez le choix parmi plusieurs protections, selon le type de véhicule que vous possédez, l’utilisation que vous en faites et la province où vous demeurez. Apprenez-en davantage sur les exigences en matière d’assurance dans chaque province et territoire (en anglais seulement).

Pourquoi l’assurance automobile est-elle réglementée par les gouvernements provinciaux?

Dans certaines provinces, des organismes de réglementation supervisent la façon dont les compagnies d’assurance évaluent les risques, déterminent les primes et traitent les réclamations. De plus, ils déterminent activement les facteurs que les assureurs peuvent et ne peuvent pas utiliser pour établir les primes d’assurance automobile. Lorsque les assureurs établissent leur système de classification des risques ou veulent changer leurs taux, ils doivent obtenir l’approbation des organismes provinciaux de réglementation. Apprenez-en plus.

Quels sont les facteurs qui influent sur mes primes?

De nombreux facteurs peuvent avoir une incidence sur votre prime, notamment votre expérience, votre dossier de conduite et de sinistres (accidents, contraventions, etc.), le type de véhicule que vous conduisez, votre lieu de résidence, le kilométrage que vous parcourez, les rabais auxquels vous avez droit, le montant de garantie que vous souscrivez et votre franchise.

Comment puis-je réduire ma prime annuelle?

Si vous êtes assuré auprès de Co-operators, vous pouvez obtenir des rabais pour l’installation des pneus d’hiver, le regroupement de plusieurs produits (comme l’assurance auto et habitation) ou l’assurance de plusieurs véhicules. Afin de garantir de meilleurs résultats, contactez-nous pour une soumission rapide avant de souscrire votre assurance. Voici d’autres moyens d’économiser sur l’assurance auto.

Qu’est-ce que l’assurance sans égard à la responsabilité?

Aussi appelée l’indemnisation directe en cas de dommages matériels (IDDM), cette protection couvre le coût de la perte ou des dommages touchant votre automobile dans une collision dont vous n’étiez pas entièrement responsable. Pour que vous y soyez admissible, il faut que l’autre conducteur soit identifié, assuré et reconnu au moins partiellement responsable. Dans certaines provinces, vous ne pouvez plus poursuivre une personne en justice pour dommages à votre automobile.

Comment fonctionne-t-elle? Votre assureur tient compte de votre niveau de responsabilité et de votre franchise pour déterminer si vous êtes admissible à l’indemnisation. Vous recevez une indemnité si vous êtes tenu partiellement ou aucunement responsable de l’accident. L’IDDM existe uniquement au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, en Ontario, à l’Île-du-Prince-Édouard et au Québec. Assurez-vous de passer en revue votre police d’assurance automobile afin de bien en comprendre les détails, les restrictions et les exclusions. Découvrez-en plus sur les répercussions possibles d’un accident responsable sur votre assurance.

Ma police d’assurance couvre-t-elle quelqu’un d’autre qui conduit mon véhicule?

Oui, vous pouvez prêter votre véhicule à un membre de votre famille ou un ami qui a un permis de conduire valide. Toute réclamation présentée à la suite d’un incident impliquant cet autre conducteur aura une incidence sur votre prime.

Que dois-je faire en cas d’accident de la route?

Voici le processus de base : restez sur les lieux, vérifiez s’il y a des blessés et appelez le 911 si nécessaire. Ensuite, évaluez la situation, examinez le véhicule pour voir s’il a subi des dommages, prenez des photos et recueillez des données utiles (noms, numéros de plaques d’immatriculation, renseignements sur l’assurance, etc.). Parlez le moins possible de la collision avec les autres conducteurs. Appelez la police, signalez l’accident et contactez votre assureur. Voici un guide complet et détaillé qui explique les étapes à suivre.

Comment mon assureur détermine-t-il si je suis responsable de l’accident?

Après avoir enquêté sur les circonstances de l’accident, les compagnies d’assurance accordent un degré de responsabilité différent à chacun des conducteurs impliqués. Si plusieurs conducteurs sont reconnus partiellement responsables, on assigne à chacun un degré de responsabilité et leur assureur respectif participe au règlement. Vous recevrez une explication détaillée des résultats d’enquête de votre compagnie d’assurance.

Comment mon assureur décide-t-il s’il doit faire réparer mon véhicule ou le déclarer perte totale?

Votre véhicule est déclaré perte totale lorsque le coût de sa réparation est supérieur à sa valeur. Selon votre assurance, l’assureur peut vous offrir un règlement basé sur la valeur de rachat du véhicule.

Pourquoi ou quand suis-je considéré comme étant à risque élevé?

Voici des exemples de cas où vous seriez considéré comme présentant un risque élevé : condamnations graves, accidents responsables, conduite avec facultés affaiblies, conduite sans permis et infractions mineures, comme l’excès de vitesse. L’assurance de la responsabilité civile est une protection obligatoire pour la conduite automobile, et les critères de sélection des risques peuvent varier d’une province à l’autre.

Pendant combien de temps les contraventions et les accidents restent-ils sur mon dossier de conduite?

Trois ans pour les condamnations et cinq ans pour les accidents responsables, mais cela peut varier selon la province.

Je loue mon véhicule. De quel type d’assurance ai-je besoin?

En plus de l’assurance obligatoire variable selon la province et de l’assurance de la responsabilité civile, vous aurez besoin de la protection contre les dommages matériels, notamment les garanties Collision et Risques multiples (respectivement « Garantie contre les risques de collision et de renversement » et « Garantie contre les risques qui ne sont pas une collision ou un renversement » au Québec).

Mon expérience de conduite en dehors du Canada est-elle prise en considération?

Cela dépend du pays et du type de permis. En cas de doute, contactez votre représentant pour en discuter. Apprenez-en plus sur les territoires qui ont une entente d’échange de permis.

Assurance vie

De quel montant d’assurance vie ai-je besoin?

La réponse dépend de l’étape de votre vie, de votre situation financière et des besoins de votre famille. Essayez cette calculatrice d’assurance vie pour déterminer le montant d’assurance vie dont vous avez besoin.

Quel type d’assurance vie dois-je souscrire?

La meilleure police d’assurance vie est celle qui répond à vos besoins et à ceux de vos proches. Essentiellement, une assurance vie procure un soutien financier à vos proches si vous n’étiez plus là pour subvenir à leurs besoins. Il existe deux sortes d’assurance vie : temporaire et permanente. L’assurance vie temporaire dure une période déterminée et sert généralement à répondre à des besoins temporaires, comme un prêt hypothécaire et les frais d’études des enfants. L’assurance vie permanente vous protège la vie durant. Voici quelques notions de base sur l’assurance vie qui pourraient vous aider avant de vous lancer.

Comment les taux d’assurance vie sont-ils établis?

Les taux sont établis en fonction du sexe, de l’âge, de l’usage du tabac et de l’état de santé. Ces critères s’appliquent de façon uniforme à tout le monde. Plus vous êtes jeune et en bonne santé au moment de souscrire une police, meilleur sera votre taux.

Quelle est la différence entre l’assurance vie temporaire et permanente?

L’assurance vie temporaire offre une protection qui prend fin à un âge ou à un moment prédéterminé. Son coût initial est plus bas, mais les primes augmentent à chaque renouvellement. L’assurance vie permanente n’a pas de date d’échéance et les primes ne changent pas au cours du contrat. Elle comporte aussi une option de placement, offerte au titre de l’assurance vie universelle et de l’assurance vie entière. Découvrez-en plus.

Quels sont les facteurs qui influencent mes taux d’assurance vie?

Votre taux d’assurance vie tient compte de votre âge, sexe, usage du tabac et état de santé, et potentiellement de vos antécédents familiaux.

Comment l’usage du tabac influe-t-il sur mon assurance vie?

Les fumeurs paient un taux plus élevé que les non-fumeurs en raison des risques de santé associés à l’usage du tabac.

J’ai déjà eu un diagnostic de cancer. Suis-je admissible à l’assurance vie?

Cela dépend du type de cancer, de sa gravité et de votre état actuel, ainsi que du temps écoulé depuis que vous avez reçu le traitement et du fait d’être ou non en rémission. Un cancer mettant la vie en danger est traité différemment d’un cancer curable. Cependant, il existe des produits d’assurance vie qui peuvent être souscrits sans égard à l’état de santé. Il est recommandé de contacter votre représentant pour connaître la protection à laquelle vous pouvez être admissible.

On m’a récemment refusé une assurance vie. Quelles sont mes options?

Il existe diverses options pour les gens qui se sont vu refuser la protection. Notre produit d’assurance vie Acceptionnelle VieMD répond aux besoins des Canadiens que d’autres assureurs ont refusés en raison de problèmes de santé ou liés à leur mode de vie. Contactez votre représentant pour voir s’il existe une solution adaptée à vos besoins.

Ai-je besoin de souscrire une assurance vie pour mes enfants?

Il y a des avantages à souscrire une assurance vie pour les enfants à bas âge. Dans la plupart des cas, ils sont beaucoup plus assurables qu’à un âge avancé et leur bonne santé donne droit à des primes moins élevées. Plus tard, ils peuvent retirer la valeur de rachat du contrat et l’utiliser pour payer leurs études postsecondaires, acheter une première maison, etc.

Puis-je souscrire plus d’une police d’assurance vie?

Oui, il n’y a pas de limites quant au nombre de polices que vous pouvez souscrire. Vous devrez cependant fournir une justification financière et vous soumettre à un test sur vos « besoins de revenu » si votre demande d’assurance dépasse largement votre revenu.

Comment fonctionne l’assurance vie si je meurs de vieillesse?

Si votre contrat est en vigueur au jour de votre décès, tout le capital-décès sera versé à vos bénéficiaires.

Placements

Quel est le meilleur moyen de placer mon argent?

Le meilleur moyen de placer votre argent consiste à établir un plan de placement mensuel ou régulier dans le cadre duquel une ou deux fois par mois un montant retiré directement de votre compte est déposé dans un compte de placement. Voici une fiche-conseil utile pour déterminer le produit de placement qui peut vous convenir.

Quel est le moyen le plus facile de placer mon argent?

Si vous cherchez le moyen le plus facile d’investir, choisissez les fonds communs de placement ou les fonds distincts, car ils offrent un portefeuille diversifié et sont gérés par des professionnels de la finance.

Devrais-je investir dans un REER ou un CELI?

Le choix repose sur divers facteurs, comme votre taux d’imposition actuel, vos objectifs de placement ou d’épargne et votre taux d’imposition futur. Un REER est un placement à impôt différé, tandis qu’un CELI permet d’épargner à l’abri de l’impôt. Si vous croyez que vos impôts seront très élevés à la retraite (p. ex. vous avez beaucoup d’actifs, vous pourriez recevoir un héritage ou vendre une entreprise, etc.), le CELI serait alors la meilleure solution. Reportez-vous à cette fiche d’information pour une comparaison détaillée du REER et du CELI.

Suis-je prêt pour la retraite?

La réponse à cette question ne dépend pas simplement des calculs financiers. La décision de prendre sa retraite peut aussi découler des facteurs mentaux, émotionnels et physiques. Elle peut aussi résulter de votre objectif une fois à la retraite. Souhaitez-vous maintenir le même mode de vie ou réduire vos dépenses? Demandez à votre représentant de vous aider à faire les calculs pour déterminer si vous êtes prêt pour la retraite.

Combien dois-je épargner en prévision de la retraite?

En règle générale : 20 à 25 fois le revenu annuel escompté pour l’année de votre départ à la retraite. Par exemple, si vous souhaitez avoir un revenu de 100 000 $ à la retraite, vous devez épargner jusqu’à deux millions de dollars (excluant le RPC et la SV). Utilisez cette calculatrice d’épargne-retraite et de planification de la retraite pour avoir une meilleure idée du montant dont vous avez besoin pour vivre confortablement.

En quoi l’assurance vie et les placements sont-ils complémentaires?

L’épargne-retraite et les placements vous permettent de caresser de grands rêves, de planifier pour l’avenir et de parer à toute éventualité. L’assurance vie vous permet de protéger financièrement votre famille si vous n’étiez plus là pour subvenir à leurs besoins. Vos proches peuvent ainsi rembourser le prêt hypothécaire, maintenir leur qualité de vie et payer les frais d’études sans devoir puiser dans leurs économies. L’assurance maladie grave est une autre solution qui pourrait être utile à vous et à votre famille si vous deveniez incapable de travailler à la suite d’une maladie invalidante. Découvrez si vous avez le bon équilibre entre l’assurance vie et les placements.

Quels sont les outils de placement à ma disposition?

La meilleure façon de planifier pour votre retraite et de gérer votre planification successorale consiste à travailler avec un représentant. Pour d’autres outils et ressources en matière de placements, visitez notre site Web Équilibre financier.

Combien dois-je placer dans un fonds d’urgence?

Vous devriez épargner l’équivalent de six à neuf fois de vos coûts récurrents mensuels.

Que veut-on dire par « risque »? L’ensemble du marché boursier n’est-il pas risqué?

Le risque est la probabilité qu’un rendement du capital investi réel soit inférieur à ce qui était prévu. Certes, le marché boursier est fondamentalement risqué, mais vous pouvez aussi perdre de l’argent sur un marché des obligations ou dans un fonds du marché monétaire. Cela étant dit, il est possible d’atténuer le risque en optant pour des portefeuilles diversifiés.

Quel niveau de risque devrais-je prendre?

Cela dépend de ce que vous êtes à l’aise de supporter, soit votre niveau de tolérance au risque. Votre représentant peut vous aider à le déterminer en remplissant un questionnaire sur le profil de risque. Utilisez cette calculatrice pour mieux comprendre vos risques et déterminer le montant d’assurance dont vous avez besoin.

Comment et par où dois-je commencer?

Contactez votre représentant pour établir un plan personnalisé. Celui-ci vous aidera à évaluer votre niveau de risque, effectuera une analyse approfondie de vos besoins et de vos objectifs, et vous offrira des solutions globales adaptées à vous et à votre famille.

Comment les placements peuvent-ils influer sur mes impôts?

Il existe deux types de placements : enregistrés et non enregistrés. Pour les régimes non enregistrés, vous devrez payer des impôts sur les intérêts, les participations, les gains en capital et les placements à l’étranger.

Quant aux régimes enregistrés, comme le REER, ils sont à impôt différé et peuvent donner droit à un remboursement pour vos cotisations. Idéalement, vous devriez réinvestir le montant remboursé dans le compte pour en retirer le plus de bénéfices. Vous aurez l’obligation de payer des impôts lorsque vous commencez à retirer des fonds de votre REER. Le taux d’imposition dépendra de votre revenu au moment du retrait.

Les gains de placement dans un CELI sont entièrement à l’abri de l’impôt. Notons qu’il existe des limites quant au montant que vous pouvez placer annuellement dans des comptes enregistrés.