Types de comptes de placement

Il existe tant de types d’investissements que le choix d’un placement peut sembler une tâche insurmontable. Voici les principaux renseignements que vous devez connaître. N’oubliez pas, votre conseiller en sécurité financière de Co-operators est là pour vous aider à comprendre vos objectifs financiers et vous guider vers la réussite financière. 

Placements enregistrés

Le gouvernement du Canada offre plusieurs options aux personnes qui désirent atteindre leurs objectifs financiers au moyen de comptes enregistrés.

Régime enregistré d’épargne-retraite (REER)

Le gouvernement vous encourage à épargner en prévision de votre retraite en vous accordant un allègement fiscal pour les sommes versées dans votre REER. Une fois prêt pour la retraite, vous pourrez convertir vos fonds et vous assurer un revenu de retraite stable.

Cotiser à un REER présente deux avantages fondamentaux : 

    1. Moins d’impôt sur le revenu

Les cotisations à un REER sont déductibles du revenu imposable. Cela se traduit par un plus grand remboursement d’impôt ou une réduction du montant des impôts à payer. À votre retraite, vous serez amené à payer des impôts sur les montants retirés de votre REER, mais le taux d’imposition sera probablement moindre, car vos revenus seront eux aussi moins élevés.

    2. Croissance à l’abri de l’impôt

Un REER vous permet de faire fructifier votre épargne et les intérêts accumulés à l’abri de l’impôt. Plus tôt vous commencerez à cotiser, plus les retombées financières seront importantes.

Si vous voulez en savoir plus, nous avons mis au point une présentation simple pour vous faire découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur les REER.

Pourquoi privilégier un REER à un compte d’épargne libre d’impôt (CELI)?

Les CELI ne vous permettent pas de faire des économies fiscales immédiatement, comme c’est le cas des REER. De plus, vos cotisations annuelles à un REER sont limitées à 18 % de vos revenus, alors que le plafond pour un CELI est présentement de 5 500 $ par an. Les CELI sont un bon complément aux REER, mais, dans la plupart des cas, ne les remplacent pas.

 

Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

Un CELI vous permet d’épargner de l’argent sans être imposé sur les gains de placement ou d’intérêt jusqu’à concurrence du plafond de contribution annuelle de 5 500 $. Tous les citoyens canadiens qui ont atteint l’âge de la majorité dans leur province de résidence peuvent ouvrir un CELI.

Pourquoi cotiser à un CELI?

  • Vous ne payez aucun impôt sur les participations, les intérêts et les gains en capital accumulés dans un CELI.
  • Les retraits effectués dans un CELI ne sont pas imposables.
  • Vos droits de cotisation sont restaurés l’année qui suit un retrait.
  • Les prélèvements dans le CELI n’ont aucune incidence sur les prestations ou les crédits d’impôt calculés en fonction du revenu, comme le crédit de TPS, les prestations de l’assurance emploi et les prestations de Sécurité de la vieillesse.
  • Toute personne qui avait atteint l’âge de la majorité en 2009 et qui n’a pas encore de CELI peut cotiser jusqu’à 52 000 $ en 2017.

L’Agence du revenu du Canada vous informera tous les ans de vos droits de cotisation inutilisés. Si vous voulez en savoir plus, nous avons mis au point une présentation simple pour vous faire découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur les CELI.

Régime enregistré d’épargne-études (REEE)

Un REEE vous permet d’épargner à l’abri de l’impôt pour les études de votre enfant et d’obtenir également des fonds versés par le gouvernement. Il existe deux types de REEE :

• Un régime familial pour n’importe lequel de vos enfants de moins de 21 ans. Vous pouvez verser des cotisations dans un régime familial jusqu’au 31e anniversaire du bénéficiaire.
• Un régime individuel pour toute personne de tout âge, y compris vous-même.

Avantages d’un REEE

    1. Subventions du gouvernement

Le gouvernement versera une subvention pouvant atteindre 20 % des cotisations versées dans le REEE de votre enfant de moins de 17 ans; il existe également d’autres programmes d’avantages en fonction de votre revenu et de votre province de résidence. Les sommes versées à titre de cotisations dans un REEE peuvent être admissibles à la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) jusqu’à ce que votre enfant ait 17 ans. Dans le cadre de ce programme, le gouvernement fédéral pourrait octroyer un montant supplémentaire à verser dans votre REEE (20 % de votre cotisation annuelle), à concurrence de 500 $ par enfant par année. En plus de la SCEE, vous êtes peut-être aussi admissible au Bon d’études canadien ou à l’Alberta Centennial Education Savings Plan Grant.

    2. Croissance à imposition différée de votre placement

Les cotisations à votre REEE s’accumulent et croissent exemptes d’impôt tout au long de la durée du régime. Lorsque vous retirez de l’argent du REEE pour couvrir les dépenses liées à l’éducation de vos enfants, seules la plus-value du régime et la valeur des subventions versées sont imposables. Étant donné que le revenu des étudiants est généralement assez faible, le montant des impôts à payer devrait être minime.

Si vous voulez en savoir plus, nous avons mis au point une présentation simple pour vous faire découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur les REEE.

 

Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)

Un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) est simplement le prolongement de votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER). La grande différence, c’est que vous devez retirer chaque année le minimum prescrit par la loi.

La valeur de votre fonds enregistré de revenu de retraite ainsi que sa durée dépendent des facteurs suivants :

    • les placements que vous choisissez;
    • le rendement de vos placements;
    • le montant que vous retirez chaque année.

La date limite pour la conversion d’un REER en fonds de revenu de retraite est le 31 décembre de l’année de votre 71e anniversaire de naissance. Chez Co-operators, le montant minimum de dépôt dans un compte de revenu est de 10 000 $, et le retrait minimum est de 100 $ par mois. Vous bénéficierez d’un revenu stable et continuerez d’accumuler de l’intérêt et des gains de placement tout en reportant l’impôt à payer sur la portion investie.

Déterminez le montant de vos paiements avec notre calculateur de paiement FERR.

Les fonds de revenu de retraite immobilisés peuvent varier selon la province, le type de régime et les plafonds de retrait. Les fonds de revenu de retraite ont gagné en popularité, en raison de la valeur potentielle de la succession en cas d’un décès prématuré, de la souplesse associée au montant des retraits et des options de placement.

Alors que les FERR sont de loin les plus populaires, nous offrons d’autres fonds de revenu de retraite dans le cas où un FERR ne répondrait pas à vos besoins spécifiques. Pour en savoir davantage, consultez votre conseiller en sécurité financière de Co-operators.

 

Fonds de revenu viager (FRV)

Un fonds de revenu viager est semblable à un FERR sauf qu’il est spécifiquement conçu pour des fonds de retraite immobilisés. Les FRV ne sont disponibles que dans certaines provinces et sont destinés aux personnes qui possèdent des REER immobilisés, des comptes de retraite immobilisés (CRI), des régimes de pension agréés (RPA) et des fonds de revenu de retraite immobilisés (FRRI).

 

Rentes

La rente est également une option pour ceux qui veulent se garantir un revenu toute leur vie durant. Une rente verse un montant mensuel fixe selon un régime que nous créons avec vous. Nous vous offrons différents types de rentes adaptées à votre mode de vie.

 

Régimes non enregistrés

Un régime non enregistré est un compte dont les placements sont imposables tous les ans. Si vous épargnez pour un voyage, un mariage ou tout autre projet à court terme, un régime non enregistré représente un excellent choix. Il constitue également une bonne façon d’augmenter votre épargne-retraite si vous avez atteint la limite de cotisation à votre REER.

Même si un régime non enregistré n’offre pas les avantages fiscaux d’un REER ou d’un CELI, il comporte de nombreux autres avantages intéressants :

  • Moins de restrictions : Les limites d’âge, les cotisations et les retraits offrent davantage de souplesse.
  • Garantie : Les fonds placés dans un régime non enregistré peuvent être utilisés comme garantie pour obtenir des prêts, ce qui n’est pas le cas pour les fonds placés dans un REER.
  • Déduction fiscale : Si vous empruntez pour placer de l’argent dans un régime non enregistré, les intérêts payés sur les fonds empruntés sont généralement déductibles du revenu imposable.