Comment protéger votre régime d’assurance collective contre la hausse des coûts

L’augmentation du coût des soins de santé remboursés par le régime se traduit inévitablement par l’augmentation des primes de votre assurance collective, ce qui veut dire une protection réduite pour vous et votre famille. Voici quelques moyens qui peuvent vous aider à contrôler les coûts pour que votre employeur puisse continuer à offrir la meilleure protection au meilleur prix :

  • Posez des questions et prenez des décisions éclairées sur les soins de santé que vous recevez.
  • Demandez à votre médecin ou à votre dentiste de vous prescrire des médicaments génériques, qui coûtent moins cher et qui sont tout aussi efficaces que leur équivalent de marque.
  • Renseignez-vous sur le coût des médicaments d’ordonnance. Les frais d’exécution d’ordonnance varient grandement d’une pharmacie à une autre, dans les provinces où ces frais sont exigibles.
  • Si un fournisseur de soins de santé présente directement la demande d’indemnisation en votre nom, vérifiez les renseignements inscrits sur le formulaire avant de le signer. Votre signature est garante de l’exactitude de la facture.
  • Si vous avez été hospitalisé, vérifiez la facture attentivement. On ne doit pas vous faire payer l’hébergement aux soins intensifs ou dans une chambre à quatre lits. On ne peut facturer qu’une chambre à deux lits ou une chambre individuelle, pour les journées où vous avez effectivement occupé la chambre en question, et seulement si vous avez demandé cette chambre.
  • Demandez si les soins dentaires comme les examens, le nettoyage, le traitement au fluorure et les radiographies sont nécessaires aussi souvent qu’ils sont effectués. Si vos examens dentaires ne révèlent généralement pas de problème, voyez si vous pouvez espacer vos rendez-vous.

Appelez l’un des représentants d’assurance de la compagnie d’assurance Co-operators pour en apprendre davantage à ce sujet.