Assurance automobile - Quels sont les facteurs en jeu et comment économiser?

Plusieurs facteurs ont une incidence sur vos primes d’assurance automobile; le fait de connaître ceux qui vous concernent peut vous aider à gérer vos primes.

Quels facteurs influent sur vos primes d’assurance automobile?

Le principe reste le même pour tous les types d’assurance : plus le risque est grand et plus les réclamations coûtent cher, plus la prime sera élevée. Le calcul de vos primes varie selon plusieurs facteurs, notamment :

  • Le type de véhicule. Certains véhicules sont plus susceptibles d’être volés ou coûtent plus cher à réparer que d’autres. Avant d’acheter ou de louer un véhicule, consultez les renseignements sur le système CLEAR (Tarification automobile selon la sinistralité canadienne).
  • Votre lieu de résidence. En règle générale, les conducteurs urbains risquent davantage d’être impliqués dans des accidents de la route en raison du volume élevé de véhicules sur les routes. En outre, certains quartiers enregistrent un plus grand nombre de vols de voitures que d’autres.
  • Le kilométrage parcouru. Plus vous utilisez votre véhicule, plus vous êtes susceptible d’avoir un accident. 
  • Vos dossiers de conduite et de réclamations. Plus votre dossier de conduite est bon, plus votre prime sera basse. Si, par le passé, vous avez eu un grand nombre d’accidents, de contraventions pour excès de vitesse ou de réclamations d’assurance, il est probable que vous en aurez d’autres, ce qui accroît le risque. Votre première infraction mineure n’a que peu ou pas d’incidence sur vos primes. Par contre, en cas de deuxième infraction mineure dans les trois dernières années, il est fort probable que votre prime augmente. Si vous avez été impliqué dans des accidents dont vous êtes responsable au cours des six dernières années, ou si avez été reconnu coupable de plusieurs infractions mineures, ou même d’une seule infraction grave ou majeure, au cours des trois dernières années, votre prime sera augmentée.
  • Votre expérience de conduite. Les conducteurs expérimentés dont le dossier est vierge bénéficient de meilleurs taux. Par ailleurs, les accidents impliquant de jeunes conducteurs âgés de 16 à 25 ans sont plus fréquents et ont tendance à être plus graves.
  • Le montant de garantie souscrit. Beaucoup d’assurés souscrivent des garanties supplémentaires. Moyennant un coût supplémentaire, la garantie Collision vous protège en cas de dommages à votre véhicule (peu importe qui est responsable de l’accident), et la garantie Risques multiples vous protège en cas de vol, de vandalisme, de grêle ou d’explosion. Il existe d’autres options, comme la souscription d’un montant plus élevé pour la garantie Responsabilité civile ou l’application d’une franchise plus élevée. Grâce à ces options, vous pouvez adapter votre police selon vos besoins. Toutes les garanties facultatives susmentionnées auront une incidence sur le prix de votre police.
  • Votre franchise. La franchise désigne la partie des frais d’un sinistre que vous êtes tenu de payer. Plus le montant de la franchise est élevé, plus les coûts que vous assumerez pour la réparation de votre voiture seront élevés, réduisant ainsi la part des coûts de réparation assumés par Co-operators. Votre prime sera donc moins élevée. Votre franchise peut varier selon le type de protection que vous possédez et le niveau de responsabilité souscrit en cas d’accident.
    Vous pouvez opter pour des franchises inférieures si vous remplissez certaines conditions et si votre compagnie d’assurance vous offre cette possibilité. Toutefois, votre prime sera plus élevée. Vous devez cependant savoir que, puisque les garanties Collision et Risques multiples sont facultatives, votre compagnie d’assurance peut vous imposer des franchises plus élevées si votre dossier fait état de nombreuses réclamations antérieures.

En plus de ces facteurs spécifiques, il existe d’autres facteurs plus généraux qui influent sur les primes d’assurance, comme la réglementation gouvernementale, les taxes, le coût des soins de santé, l’augmentation des montants adjugés par la cour, les frais de remorquage, les coûts de réparation et la fraude à l’assurance.

Comment économiser sur votre assurance automobile

Vous pourriez être surpris de constater à quel point il est facile d’économiser sur votre assurance automobile. C’est maintenant le moment de vérifier si votre protection répond vraiment à vos besoins, au meilleur prix possible. 

  • Constituez-vous un bon dossier de conduite sans accident ni infraction. Pour cela, vous devez conduire prudemment et respecter le code de la route. Portez la ceinture de sécurité et n’utilisez pas de téléphone cellulaire en conduisant. Ne conduisez pas si vous avez consommé de l’alcool.
  • Ayez un plan. Parlez à un représentant afin qu’il vous aide à établir le montant de garantie dont vous avez besoin. Ainsi, vous serez prêt à affronter l’imprévu.
  • Comparez des pommes avec des pommes. Quand vous comparez des soumissions d’assurance auto, ne prenez pas uniquement la prime en considération, mais aussi ce que vous obtenez en échange, c’est-à-dire le montant de garantie, le service de réclamation et les types de sinistres couverts par la police d’assurance.
  • Songez à augmenter votre franchise. La franchise est le montant de la perte que vous acceptez d’assumer lors d’un sinistre, c’est-à-dire votre part du règlement. Plus la franchise augmente, plus la prime diminue.
  • Renseignez-vous sur les rabais offerts. Demandez si un rabais est offert à ceux qui assurent plus d’un véhicule, qui souscrivent plus d’une garantie auprès de la même compagnie, qui installent des dispositifs de sécurité, qui suivent un cours de conduite ou qui sont à la retraite.
  • Évitez de payer pour des garanties dont vous n’avez pas besoin. Par exemple, si vous possédez une vieille voiture dont la valeur est inférieure à 1 000 $, ce n’est peut-être pas rentable de choisir les garanties Collision ou Risques multiples, car toute demande de règlement ne dépasserait pas suffisamment la franchise ou la prime annuelle.
  • Songez aux coûts d’assurance à l’achat d’un véhicule. Avant d’acheter un nouveau véhicule, lisez l’article « Comprendre les différences entre les voitures » du Bureau d’assurance du Canada, qui compare les coûts d’assurance des véhicules ainsi que leurs dispositifs de sécurité. Par exemple, si vous achetez une voiture dont le taux de vols est élevé, vos primes le seront également. Choisissez une voiture qui présente de bonnes caractéristiques de sécurité.
  • Payez vos primes à temps. Si vous payez par chèque ou par prélèvements automatiques sur votre compte bancaire, assurez-vous de toujours avoir des fonds suffisants pour couvrir le paiement. Si votre compagnie d’assurance ne peut prélever le montant du paiement en raison d’une insuffisance de fonds dans votre compte, votre police d’assurance automobile pourrait être résiliée. Si votre police est résiliée pour non-paiement des primes à plusieurs reprises, bon nombre de compagnies peuvent vous considérer comme un conducteur à risque élevé et vous pourriez devoir débourser beaucoup plus pour vos primes. De plus, si votre police d’assurance a été résiliée plus d’une fois au cours d’une certaine période en raison d’une insuffisance de fonds, les compagnies d’assurance ne sont pas tenues de vous offrir la possibilité de payer vos primes par mensualités.

Conseils pour les jeunes conducteurs

Voici quelques conseils qui aideront les jeunes conducteurs à obtenir les meilleurs taux :

  • Suivez un cours de conduite reconnu par votre compagnie d’assurance. 
  • Vous pouvez acquérir de l’expérience comme conducteur occasionnel désigné dans la police d’assurance de votre père, de votre mère ou de votre tuteur plutôt que comme conducteur principal de votre propre voiture. Les primes des jeunes conducteurs occasionnels sont beaucoup plus basses que celles des jeunes conducteurs principaux.

Pour les jeunes conducteurs, le meilleur moyen de payer des primes raisonnables consiste à se reconstituer un bon dossier de conduite, sans accident avec responsabilité ni infraction au code de la route.

Si vous avez des questions sur vos primes ou souhaitez vérifier si votre assurance est trop élevée ou trop basse, communiquez avec un représentant de Co‑operators près de chez vous. Il vous aidera à gérer vos primes d’assurance automobile et s’assurera que vous souscrivez la protection nécessaire à un prix abordable.