Principes de base du REER

Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est l’instrument d’épargne-retraite le plus populaire au Canada. Vous pouvez y cotiser dès que vous commencez à toucher un revenu et que vous le déclarez à l’Agence du revenu du Canada, et ce, jusqu’au 31 décembre de l’année où vous atteignez 71 ans.

Combien puis-je cotiser?

Chaque année, l’Agence du revenu du Canada vous indiquera votre limite de cotisation de la prochaine année quand vous aurez produit votre déclaration de revenus. Ces droits de cotisation sont généralement assez élevés, et bien des Canadiens n’atteignent jamais leur limite de cotisation.

Pour plus de détails sur le sujet, consultez la section REER Portefeuilles polyvalentsmc de notre site Web

Pourquoi investir dans un REER?

En plus de vous aider à épargner pour votre retraite, un REER comporte deux avantages fiscaux très avantageux :

  • Une cotisation à un REER diminue votre impôt sur le revenu. Selon votre revenu, le REER vous permettra de payer moins d’impôt ou d’obtenir un remboursement plus élevé.
  • Vous ne payez l’impôt sur le revenu accumulé dans un REER qu’au moment d'effectuer des retraits dans le régime. Entre-temps, l’argent investi dans votre régime croît à l’abri de l’impôt. Quand vous serez prêt à prendre votre retraite, il est probable que vous paierez moins d’impôt étant donné que votre revenu sera moins élevé.

L’investissement dans un REER permet de réduire l’impôt sur le revenu et d’accumuler des épargnes dont l’imposition sera différée jusqu’à leur retrait à votre retraite.

Trop jeune pour investir dans un REER

En réalité, plus vous êtes jeune, plus il est facile d'épargner ensuite pour la retraite. En effet, grâce à l’intérêt composé, la somme investie à 26 ans sera beaucoup plus élevée que la même somme investie à 36 ans. Co-operators vous permet d’investir aussi peu que 50 $ par mois dans un REER; vous n’aurez donc jamais à vous inquiéter d’avoir assez d’argent pour épargner.

Trop vieux pour investir dans un REER?

Vous ne serez jamais trop vieux pour épargner en vue de votre retraite. En fait, la plupart des Canadiens ne commencent à épargner qu’à la mi-trentaine. Vous pouvez investir dans un REER jusqu’au 31 décembre de l’année où vous atteignez 71 ans. D'ailleurs, les gens cotisent souvent à leur REER jusqu’à cette date. Habituellement, les personnes qui commencent à épargner dans la quarantaine, la cinquantaine et même la soixantaine arrivent tout de même à épargner une belle somme en vue de leur retraite. L’argent investi dans votre REER reste de l’épargne. Pour épargner encore davantage, vous pouvez investir les remboursements d’impôt obtenus grâce à vos cotisations.

REER au profit de votre conjoint

Les cotisations versées à un REER au profit de votre conjoint réduisent votre propre limite de cotisation, mais lui garantissent une réduction fiscale plus élevée qui pourrait réduire le revenu de votre foyer si votre conjoint gagne moins que vous. Parlez à votre représentant de Co‑operators pour connaître la meilleure stratégie à adopter avant de cotiser au REER de votre conjoint.

Qu’en est-il du régime de retraite de l’État?

Les travailleurs et cotisants au régime de retraite de l’État seront moins nombreux lorsque les baby-boomers prendront leur retraite. Par conséquent, il se peut que vos prestations de retraite soient moins élevées que vous ne le croyez. Vous devrez donc compter sur votre propre revenu de retraite en plus des prestations du gouvernement.

Comment trouver les fonds nécessaires pour cotiser à un REER?

De nombreuses personnes choisissent de verser des sommes mensuelles moins importantes plutôt que de verser une seule cotisation annuelle élevée. Non seulement cette pratique s’intègre plus facilement dans votre budget, mais elle fait croître plus rapidement vos placements. Communiquez avec votre représentant de Co-operators pour déterminer la pratique qui vous convient.

Pourquoi cotiser au REER d’une compagnie d’assurance vie plutôt que d’une banque?

Une différence majeure est le type de placements qui composent un REER. Les compagnies d’assurance vie sont en mesure d’offrir une option sécuritaire appelée « fonds distincts ». Tout comme les fonds communs de placement, les fonds distincts sont composés d’actions, d’obligations et d’autres types de placements. Cependant, ces fonds se démarquent sur un point essentiel : le capital investi dans un fonds distinct est entièrement ou majoritairement garanti à l’échéance du contrat ou en cas de décès, alors que les fonds communs de placement ne comportent généralement aucune garantie. Pour connaître d’autres moyens de bénéficier de l’investissement dans une compagnie d’assurance vie, accédez à la section Les portefeuilles et leurs avantages de notre site Web.

Si vous désirez en savoir davantage, vous trouverez de l’information précieuse dans ces sites Web :

Agence du revenu du Canada – REER

Magazine MoneySense – Retraite (en anglais)

The Globe & Mail – Retraite et REER (en anglais)