Prévention des incendies à la ferme

Une ferme typique présente de nombreux risques d’incendie, qu’il s’agisse de matières organiques telles que le foin et le fourrage ou de gros appareils mécaniques. Voici donc quelques conseils pour éviter les incendies à la ferme :

  • Prenez l’habitude de bien nettoyer la grange et faites en sorte que la cour soit exempte de broussailles et autres débris inflammables. Une étincelle créée par l’équipement ou une cigarette jetée par terre pourrait embraser ces détritus. Les articles qui ne sont pas éteints correctement peuvent mettre le feu même après plusieurs jours. Ne jetez jamais vos allumettes ou mégots sur le sol ou dans les pots à fleurs.
  • Prévoyez une bonne ventilation pour prévenir l’accumulation de vapeurs chimiques, de gaz d’ensilage et d’autres sous-produits dangereux. Une bonne circulation d’air permet de dissiper les gaz et les vapeurs inflammables et prévient l’accumulation de chaleur.
  • Faites l’entretien de votre matériel électrique et placez les fils en sécurité à l’intérieur de tuyaux de métal ou de PVC pour les protéger contre les intempéries et les animaux. Placez tout article inflammable à distance des sources de chaleur et nettoyez vos appareils et votre équipement pour empêcher une surchauffe causée par la saleté et la poussière accumulées. Ne laissez jamais sans surveillance un appareil de chauffage portatif.
  • Faites le plein d'essence du matériel à l’extérieur, loin de toute flamme nue et aussi loin que possible des bâtiments pour permettre aux vapeurs nocives de se dissiper. Assurez-vous que le moteur est arrêté et refroidi avant son ravitaillement.
  • Gardez à portée de main un extincteur portatif bien entretenu et régulièrement inspecté dans chaque bâtiment agricole, plus particulièrement à proximité de l’équipement mécanique et des aires d’entreposage renfermant des matières inflammables.
  • Évitez d’utiliser des lampes à infrarouge, des lampes solaires, des baladeuses, des abreuvoirs chauffants ou tout autre dispositif de chauffage pour chauffer l’abri extérieur de votre animal (p. ex. niche). Les systèmes de chauffage portatifs ou temporaires risquent d’être endommagés ou de faire défaut, favorisant les incendies. Songez à récupérer de la chaleur provenant d’un système de chauffage situé dans un bâtiment distinct. Il est possible de chauffer l’abri extérieur de votre animal au moyen d’un conduit d’air ou d’eau relié à la résidence principale. Mise en garde : le conduit exposé pourrait être mâchouillé et causer un dégât d’eau ou la défaillance du système à eau chaude. S’il est impossible de récupérer de la chaleur, pensez à garder votre animal à l’intérieur par temps extrêmement froid.