Quel avenir se dessine pour votre entreprise?

Lorsque les parents de Jean ont fondé leur entreprise il y a près de 40 ans, jamais ils n’auraient imaginé qu’elle grandirait autant. Henry et Odette ont consacré leur vie à la rendre prospère et florissante, si bien que Jean et deux de ses trois sœurs y sont gestionnaires à temps plein.

Lorsqu’il a appris que ses parents songeaient à la retraite, Jean a demandé quels étaient leurs projets pour l’entreprise. Pouvaient-ils partir à la retraite maintenant? Comment prévoyaient-ils passer le flambeau? Quel était l’impôt à payer? Finalement, qu’arriverait-il si Henry ou Odette devait décéder soudainement?

Jean a été soulagé d’apprendre que ses parents s’étaient déjà entretenus de ces questions avec leur représentant de Co-operators. En effet, ils avaient planifié cette étape plusieurs années auparavant, en souscrivant une assurance vie et signant une convention de rachat. Grâce à ces décisions importantes, Jean et ses sœurs ont la tranquillité d’esprit de savoir que le transfert de l’entreprise se fera sans heurts.

Fixer des objectifs pour l’avenir de l’entreprise

Henry et Odette ont fondé leur entreprise peu de temps après la naissance de Jean. Leur plus grand espoir était que l’entreprise soit prospère, pour qu’un jour Jean et ses sœurs puissent prendre la relève et en assurer la pérennité. Mais ils voulaient aussi s’assurer que si l’un d’eux devait décéder soudainement, ils pourraient transférer la propriété de l’entreprise à leurs héritiers sans que ceux-ci n’aient à payer des sommes importantes liées à l’impôt et au règlement de la succession.

Planification successorale

De concert avec leur représentant de Co-operators, Henry et Odette ont classé leurs objectifs par ordre de priorité et élaboré un plan de succession, qu’ils ont revu et mis à jour périodiquement au fil des ans. Ils ont d’abord :

  • mis à jour leur testament, leurs procurations et leurs besoins en matière de soins de santé;
  • estimé l’impôt successoral et les frais fiscaux à payer, pour protéger l’entreprise familiale;
  • discuté des options de transfert de la propriété de l’entreprise à leurs enfants;
  • trouvé des moyens de réduire au minimum les possibilités qu’il y ait des différends, pour éviter que leurs héritiers ne vendent l’entreprise.

Solutions apportées par l’assurance vie

Le représentant de Co-operators a expliqué à Henry et à Odette que s’ils devaient décéder soudainement, un produit d’assurance vie spécialisé serait un moyen efficace d’éviter à leurs enfants de devoir vendre l’entreprise.

L’une des premières mesures qu’ils ont prises a été de souscrire une police d’assurance temporaire sur deux têtes. Au départ, ils voulaient se procurer une protection abordable pour couvrir les créances de l’entreprise et leur prêt hypothécaire personnel. L’assurance temporaire était une façon de se protéger contre les pertes de revenu pendant que leurs enfants étaient encore jeunes et une solution pouvant les aider à s’acquitter des obligations de l’entreprise. Le montant d’assurance servirait également à payer les droits de succession fédéraux et à répartir équitablement l’héritage entre les enfants qui participaient à l’entreprise et ceux qui n’y participaient pas.

Puis ils ont souscrit une police d’assurance vie Co-operators pour protéger leur entreprise et désigné leur institution financière comme cessionnaire. Ainsi, ils s’assuraient du remboursement de toutes leurs créances et de leur marge de crédit d’exploitation en cas de sinistre; s’ils décidaient de changer d’institution financière, celle-ci deviendrait automatiquement le nouveau cessionnaire. En outre, les demandes de règlement ne pouvaient pas être refusées en raison d’une affection préexistante, puisque Co-operators tarifie ses polices en conséquence; dès que la police est approuvée, elle est garantie, peu importe les problèmes de santé subséquents.

Avantages de la convention de rachat

La convention de rachat procure des fonds pour couvrir les besoins financiers des héritiers, des employés, des créanciers et des associés du propriétaire de l’entreprise, ainsi que des actionnaires de l’entreprise. Henry et Odette ont décidé d’en établir une pour assurer le fonctionnement de l’entreprise si l’un d’eux devait décéder, devenir invalide ou partir à la retraite. Ils ont constaté que c’était une solution avantageuse, qui leur procurerait, à eux et aux membres de leur famille, la tranquillité d’esprit nécessaire pour prendre les bonnes décisions quant à l’avenir de l’entreprise et le fruit de leur labeur.

Pour obtenir des conseils de spécialiste sur la planification de l’avenir financier de votre entreprise ou de votre ferme, communiquez avec le représentant Co-operators de votre région.