Donnez à votre adolescent les clés pour une conduite sans distraction

Il y a trois ans, presque toutes les provinces canadiennes ont interdit l’utilisation du téléphone cellulaire au volant pour prévenir les accidents. Aujourd’hui encore, des recherches démontrent que le phénomène de la distraction au volant demeure préoccupant. Les adolescents sont plus susceptibles d’être distraits au volant en raison de leur manque d’expérience et de leur grande utilisation des appareils mobiles.

Qu’est-ce que la distraction au volant?

Quatre grandes distractions vous empêchent de vous concentrer sur la route :

  • Regarder autre chose que la route, comme votre téléphone ou la radio.
  • Écouter quoi que ce soit qui n’a pas de rapport avec la conduite automobile, notamment vos passagers.
  • Faire quelque chose qui n’a aucun rapport avec la conduite de la voiture. Il peut s’agir d’utiliser votre téléphone, mais aussi de manger, de boire ou de vous regarder dans le miroir.
  • Ne pas vous concentrer sur la route. Si vous êtes bouleversé ou préoccupé, demandez à une autre personne de conduire.

Régler la température et utiliser votre GPS sont également des gestes courants qui détournent votre attention de la route. Faites ces réglages avant de partir ou attendez d’être à un feu rouge.

Parlez de la distraction au volant avec les adolescents

Assurez-vous que les jeunes conducteurs sont conscients des risques que présente la distraction au volant. Lancez la conversation en faisant l’épreuve de conduite virtuelle amusante proposée par le BAC. Vous pouvez également être une source d’inspiration pour votre jeune conducteur en faisant preuve du même engagement : prenez ensemble l’engagement de laisser faire le cellulaire au volant ou utilisez notre exemple de contrat avec un conducteur adolescent.