Vous magasinez une voiture? Sachez bien quel statut vérifier.

Votre magasinage en ligne vous a-t-il amené à acheter un véhicule? Avant de signer l’acte de vente, vérifiez bien le statut du véhicule pour savoir s’il a déjà fait l’objet d’une réclamation.

En quoi consiste le statut d’un véhicule?

Le statut d’un véhicule est inscrit sur son titre de propriété.

Le ministère des Transports de votre province attribue à chaque véhicule une mention permanente qui indique s’il a déjà été endommagé. Ces mentions protègent les consommateurs, assurent la sécurité des usagers de la route et découragent l’immatriculation frauduleuse et le vol de véhicules.

Vérifiez son statut

Le statut d’un véhicule est inscrit sur le certificat de propriété ou d’immatriculation. Lorsqu’un véhicule n’a fait l’objet d’aucune réclamation importante, son statut est établi à « Vierge/Normal », ce qui signifie qu’il est sécuritaire. Par contre, si le titre de propriété indique l’un ou l’autre des statuts ci-après, repensez-y avant d’acheter le véhicule :

  • Reconstruit : Le véhicule était une perte totale, a été identifié « gravement accidenté » et a été réparé. Son propriétaire doit fournir des photos, des documents et des reçus concernant les dommages subis par le véhicule.
  • Gravement accidenté : Le véhicule est une perte totale, mais il peut être réparé ou utilisé pour ses pièces. Une fois réparé, si le véhicule passe l’inspection avec succès, il portera le statut « Reconstruit ».
  • Irrécupérable : Le véhicule est une perte totale parce qu’il est trop endommagé pour être réparé; il ne peut être utilisé que pour ses pièces ou la ferraille. Ce statut est également attribué aux véhicules inondés.
  • Volé – non retrouvé : Le véhicule a été déclaré volé auprès de la police. Lorsqu’un véhicule volé est retrouvé, son statut est habituellement vierge s’il n’a subi aucun dommage. Aussi longtemps que le véhicule conserve le statut « Volé », il ne peut légalement être vendu ou circuler sur la route.

Seuls les véhicules considérés reconstruits ou vierges peuvent circuler sur nos routes.

Prenez garde

Les véhicules gravement endommagés ou reconstruits peuvent sembler être la solution idéale en raison de leur prix plus bas, mais avant d’en faire l’achat, tenez compte des facteurs ci-après :

  • Les véhicules ayant fait l’objet de réclamations peuvent cacher des dommages importants à la structure, aux systèmes électriques et à d’autres pièces que l’acheteur ne sait pas toujours comment vérifier. Demandez toujours à un mécanicien qualifié de confiance d’inspecter le véhicule avant de l’acheter.
  • Dans certaines provinces, le statut « Vierge » peut aussi indiquer que le véhicule a été considéré comme endommagé à l’extérieur de la province ou du Canada, qu’il a été endommagé ou reconstruit avant la mise en place du système d’identification ou que l’étendue des dommages ne répond pas aux critères d’identification. Demandez à votre bureau d’immatriculation l’historique du véhicule, qui fournit habituellement de l’information pour toute l’Amérique du Nord; il indiquera tout constat d’accident remis à un centre de rapport des collisions ou à une compagnie d’assurance.
  • Les véhicules gravement endommagés ou reconstruits ne sont pas faciles à assurer dans toutes les provinces. Même s’il a été réparé, qu’il a passé l’inspection et qu’il est considéré comme reconstruit, il est possible que vous ne puissiez pas faire assurer votre véhicule.

L’achat de ce type de véhicule ne sera une bonne affaire que si vous faites vos devoirs. Avant de prendre une décision, communiquez avec nous pour déterminer son effet sur votre assurance automobile.