Prévention des accidents courants en entreprise

Si vous exercez des fonctions qui vous exposent régulièrement à certains dangers, comme celles d’un ouvrier de la construction, il est probable que vous ayez des collègues chargés de la prévention des accidents du travail. Cependant, si vous exploitez un petit bureau ou commerce de détail, vous n’avez sans doute pas beaucoup songé aux accidents qui pourraient survenir. Voici quelques conseils de prévention des accidents du travail les plus courants.

Faux-pas et chutes

  • Surveillez l’usure des tapis ou de la moquette et demandez à votre employeur de faire réparer les bords ou replis qui pourraient provoquer une chute.
  • Assurez-vous de faire déneiger toutes les allées qui mènent à vos bureaux et y répandre un abrasif immédiatement après chaque chute de neige.
  • Évitez de laisser traîner quoi que ce soit dans les corridors.

Accidents causés par des appareils électriques

  • Ne branchez pas de petits appareils, comme une bouilloire, près de votre bureau.
  • Si vous avez des objets à brancher à votre bureau, assurez-vous que votre employeur a fait installer un système d’alimentation sans coupure pour protéger votre ordinateur et empêcher les surtensions.
  • Si l’on procède près de votre poste de travail à des rénovations touchant le système électrique, demandez à votre employeur de changer temporairement de poste de travail ou de vous donner congé jusqu’à la fin des travaux.

Travaux manuels et déplacement de charges

  • N’essayez pas d’atteindre un objet placé sur une tablette haute sans l’aide d’un collègue. Utilisez un escabeau plutôt que de grimper sur un meuble.
  • Si vos fonctions vous obligent couramment à déplacer des objets posés sur des tablettes, assurez-vous qu’il y a un système sécuritaire en place pour vous rendre aux objets difficiles à atteindre.
  • Assurez vous que votre employeur vous fournisse les outils dont vous avez besoin pour soulever les objets lourds et les déplacer de façon sécuritaire, notamment un chariot élévateur à fourche et la formation nécessaire.
  • N’oubliez pas que vous avez le droit de refuser une tâche si vous ne pensez pas être capable de l’accomplir ou si elle présente un danger.