Voix publique

Une société durable exige la participation de tous : individus, collectivités, gouvernement et entreprises. L’un des objectifs clés de notre vision consiste à devenir un promoteur actif d’une société durable. Co-operators s’engage à tirer parti de son expertise, de ses réseaux et de son influence pour promouvoir les solutions durables.

Notre stratégie oriente clairement nos efforts de revendication. Nous sommes des défenseurs efficaces des enjeux qui cadrent avec nos activités sur la scène publique et nous plaidons en faveur de solutions pour les besoins non satisfaits des Canadiens et de leurs collectivités et des risques qui planent sur eux. Les objectifs ont été définis comme suit :

  • influencer les gouvernements dans leurs politiques sur l’adaptation aux changements climatiques;
  • être un promoteur de la sensibilisation du grand public à la prévention des feux de forêt et d’un plus grand soutien de l’État aux programmes de prévention;
  • influer sur les objectifs de sécurité des gouvernements, en mettant l’accent sur les gicleurs automatiques et la sécurité des cyclistes dans les collectivités canadiennes.
Voici quelques exemples concrets de notre travail de promotion. Pour obtenir d’autres exemples, consulter la section Les événements météorologiques violents et le secteur de l’assurance. 

 

IntelliProspérité - Cartographie de la transition du Canada vers une économie plus forte et plus propre

Grâce aux changements de l’économie mondiale, il se présente pour le Canada une occasion exceptionnelle de passer à une économie plus propre, plus solide et de faire en sorte que les mots Fait au Canada soient synonymes de rendement économique et d’innovation propre.

Pour y parvenir, IntelliProspérité, un groupe diversifié de leaders canadiens provenant de toutes les sphères de la société, a mis au point une feuille de travail proposant des solutions ambitieuses, pratiques et atteignables. Le groupe a mis l’accent sur cinq actions spécifiques qui peuvent accélérer la transition du Canada :

  • Favoriser l’innovation propre
  • Stimuler l’efficacité énergétique
  • Tarifer la pollution
  • Investir dans l’infrastructure et les compétences de pointe
  • Valoriser la nature

Co-operators est heureuse de participer activement à cette initiative et se réjouit de jouer un rôle continu dans les progrès d’IntelliProspérité.

Pour en savoir davantage sur les occasions qui se présentent pour le Canada, consultez le résumé ainsi que le rapport complet (en anglais seulement) d’IntelliProspérité.

Ceres

Nous adhérons au réseau d’entreprises Ceres. Ceres se spécialise dans les conseils, l’accès et le soutien aux entreprises en matière de développement durable. Son réseau d’entreprises comprend plus de 80 entreprises issues de différents secteurs, notamment les technologies, l’alimentation, le pétrole et le gaz, la mode et les chaussures, et les services financiers. Environ un tiers des entreprises membres de Ceres figurent dans le classement Fortune 500.
Ceres travaille de concert avec des entreprises qui ont décidé d’adhérer à cette dernière pour améliorer leur performance en matière de développement durable et mettre sur pied des stratégies afin de développer leur avantage concurrentiel dans ce domaine. Grâce à ce partenariat avec Ceres, les entreprises sont mieux outillées pour comprendre leur impact tant au niveau environnemental que social, pour établir de bonnes relations avec les intervenants importants, pour identifier les nouveaux risques et pour saisir des opportunités.
Dans le cadre de leur partenariat avec Ceres, les entreprises membres s’engagent à :

  • Annoncer publiquement leur mission ou leurs principes en matière de développement durable.
  • S’engager de façon plus approfondie avec les partenaires et les actionnaires.
  • Diffuser publiquement leurs engagements dans le domaine environnemental et social ainsi que les résultats obtenus.
  • Améliorer continuellement leur performance.

Projet de villes résilientes de Ceres

Co-operators est l’un des trois assureurs qui ont commencé à travailler sur un projet de création de villes résilients dont le pilote avait été tenu à Boston en 2012. Swiss Re, Aviva Canada et Co-operators ont formé un partenariat avec Ceres ainsi que des organisations non gouvernementales, des fonctionnaires municipaux, des entrepreneurs, des investisseurs et des urbanistes pour étudier Toronto et San Diego en 2013. Le projet bénéficiait du point des vues des assureurs et de la collaboration des parties prenantes afin de déterminer les éléments requis pour rendre les villes résilientes.

Pour consulter les documents publiés à la suite de cet exercice, cliquez sur les liens ci-après :

  1. Building Climate Resilience in Cities: Priorities for Collaborative Action (en anglais uniquement) : Ce document énumère les principales priorités qui se sont dégagées en ce qui concerne l’action collaborative entre les intervenants clés de la résilience urbaine. Il s’agit d’un sommaire concis visant à catalyser et à étendre la collaboration intersectorielle.
  2. Un deuxième rapport plus détaillé et intitule Building Resilient Cities: From Risk Assessment to Redevelopment (en anglais seulement) explique de manière beaucoup plus détaillée un nouveau cadre de planification stratégique, appelé zone de résilience, qui a été présenté et étudié au cours des ateliers.

Programme des Nations Unies pour l’environnement

L’Initiative Financière du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE-IF), un partenariat entre le PNUE et le secteur de l’assurance, a permis l’élaboration des Principes pour une assurance responsable. Il s’agit d’un ensemble de lignes directrices qui sert de cadre de référence pour intégrer le développement durable au sein du secteur de l’assurance. L’élaboration de ces principes est le fruit d’un processus de réflexion approfondie qui s’est notamment traduit par sept consultations régionales menées à l’échelle mondiale. Co-operators a d’ailleurs été l’hôte de la consultation en Amérique du Nord en juin 2011.

En collaboration avec d’autres assureurs et réassureurs de premier plan, nous avons participé activement à l’élaboration de ces principes. Nous avons été en 2012 le premier signataire fondateur des principes en Amérique du Nord, et nous en sommes très fiers. Nous nous sommes engagés à ancrer ces principes au cœur de nos activités et nous cherchons à les faire valoir auprès de l’ensemble du secteur de l’assurance.

Notre présidente et chef de la direction a fait parvenir une lettre à nos réassureurs pour les inviter à se joindre à nous et à adhérer aux principes après leur lancement. Pour en savoir plus sur les progrès accomplis dans l’application de ces principes, consultez notre déclaration annuelle des progrès dans les annexes de notre rapport annuel intégré.

Co-operators copréside le groupe de travail de l’Amérique du Nord du PNUE-IF et fait partie du conseil pour les principes d’une assurance responsable et du comité directeur du PNUE.

Conseil pour un capitalisme propre

En 2012, nous sommes devenus membre fondateur du Conseil pour un capitalisme propre de Corporate Knights, un groupe de chefs de la direction influents qui assure la promotion du capitalisme propre au Canada. Un capitalisme propre est un système économique dont les prix sont structurés en fonction des coûts et des avantages sociaux, économiques et environnementaux, et dont les acteurs connaissent les incidences de leurs actions sur le marché.
 

L’idée d’une répartition inclusive de la richesse est une grande priorité du conseil depuis sa création. Par conséquent, ses membres ont salué les efforts de Statistique Canada pour commencer à intégrer le capital naturel (y compris une partie des ressources énergétiques, minières, forestières et terrestres) à ses données macroéconomiques en décembre 2015. Un autre domaine d’intérêt du conseil a été de faire la promotion de l’émission d’obligations vertes pour appuyer les projets liés au développement durable. Ce travail a contribué au lancement réussi des premières obligations vertes de l’Ontario en 2014. Nous espérons que l’enthousiasme généré par les obligations vertes en Ontario amènera d’autres provinces à mettre en place des initiatives similaires. Notre société de placement, Addenda Capital, a investi dans ces obligations pour Co-operators et d’autres clients.

Tarification du carbone

En qualité de société d’assurance, nous constatons directement l’incidence de la croissance des phénomènes météorologiques graves et volatiles sur les collectivités canadiennes. Le coût des dommages attribuables aux phénomènes météorologiques extrêmes a doublé tous les sept ans depuis les années 1980, touchant les collectivités d’un océan à l’autre. Les dommages causés par certains événements, comme les inondations en Alberta et à Toronto en 2013 et le feu de forêt à Fort McMurray en 2016, se chiffrent maintenant en milliards de dollars.

Pour accroître la résilience de nos collectivités, il faut des mesures d’adaptation et d’atténuation. La réduction des émissions de gaz à effet de serre doit faire partie de toute bonne stratégie d’atténuation. À notre avis, la tarification du carbone est un outil qui peut contribuer efficacement à la réduction des émissions en utilisant les forces du marché, tout en préparant l’économie en vue d’un avenir plus propre, moins axé sur le carbone.

Il est important de noter que 85 pour cent des Canadiens vivent déjà dans des territoires où les émissions de gaz à effet de serre sont tarifées : ces mesures sont en place au Québec et en Colombie Britannique et sont annoncées en Alberta et en Ontario. Les autorités fédérales ont récemment annoncé que toutes les provinces devront emboîter le pas d’ici 2018, engageant le Canada dans la bonne voie pour respecter ses engagements aux termes des Accords de Paris sur le climat.

Nous participons depuis plusieurs années aux efforts de sensibilisation aux changements climatiques. Nous avons notamment déclaré notre appui au plan de lutte contre les changements climatiques de l’Alberta lorsqu’il a été annoncé et nous nous sommes joints à la Coalition pour le leadership en matière de tarification du carbone en juillet 2016. Comme entreprise, nous avons réduit nos propres émissions de gaz à effet de serre et sommes déterminés à devenir carboneutres d’ici 2020. Nous avons été la première société d’assurance canadienne à signer l’Engagement de Montréal sur le carbone et à nous engager ainsi à déclarer publiquement l’empreinte carbone de nos placements.

Nous allons continuer à soutenir un large éventail de mesures d’atténuation et d’adaptation qui rendront nos collectivités plus résilientes et faciliteront la transition vers une économie à faible émissions carbone.

Protection contre les feux de forêt

Les récentes saisons de feux de forêt partout au Canada ont démontré la vulnérabilité de nos collectivités à ce type d’incendie, ainsi que le risque potentiel de pertes dévastatrices. Le coût personnel, social et économique associé aux feux de forêt de grande envergure montre à quel point ces incendies constituent un danger pour les citoyens, leurs propriétés et nos ressources naturelles.

C’est pour cette raison que nous avons cofondé la Journée de préparation des collectivités contre les feux de forêt en collaboration avec la National Fire Protection Association (NFPA) et l’Institut de prévention des sinistres catastrophiques (IPSC). Sous l’impulsion de Partners in Protection et de sa marque FireSmart, environ 20 à 30 collectivités reçoivent des fonds chaque année pour financer leurs efforts d’atténuation des risques afin de protéger les maisons et les collectivités contre les feux de forêt.

Nous avons récemment élargi notre partenariat avec Partners in Protection en vue de mettre au point un guide pour aider les Canadiens à protéger leurs maisons et leurs proches contre les feux de forêt. Le FireSmart Home Development Guide (en anglais seulement) propose des mesures pour réduire les risques de dommages causés par les feux de forêt et vise à aider les constructeurs et les propriétaires de maisons à prendre des décisions éclairées. Nous ne cessons d’établir des partenariats avec diverses parties intéressées pour proposer des ateliers, des programmes et des ressources aux Canadiens afin de réduire le risque de propagation, surtout dans les régions à forte densité de population.

Promotion des gicleurs automatiques

Co-operators est un défenseur de la sécurité incendie et l’un des principaux promoteurs de l’installation obligatoire des gicleurs dans les nouvelles constructions résidentielles. Les gicleurs aident à sauver des vies, à limiter les blessures et à réduire l’ampleur des dommages matériels. De nos jours, le contenu de nos maisons brûle plus rapidement, à des températures plus élevées, et les fumées sont plus toxiques qu’autrefois. Ces facteurs peuvent causer la mort en seulement deux minutes après le déclenchement de l’avertisseur de fumée. Il est donc essentiel d’avoir un gicleur dans votre maison et de vous assurer qu’il est fonctionnel en tout temps.

Nous collaborons étroitement avec beaucoup d’organismes comme la National Fire Protection Association (NFPA) et la Home Fire Sprinkler Coalition (HFSC) pour mener des recherches, faire de la sensibilisation et exiger le changement. Par exemple, en collaboration avec la HFSC et la Canadian Automatic Sprinkler Association, nous avons récemment lancé un nouveau site Web complet qui propose des vidéos, des fiches d’information et des renseignements essentiels sur les avantages vitaux des systèmes de gicleurs à la maison. Visitez HomeFireSprinklerCanada.ca pour obtenir de plus amples renseignements. En outre, une récente vidéo que nous avons produite avec la NFPA met en lumière les idées fausses sur l’installation de gicleurs dans les maisons.

Parlez à votre représentant dès aujourd’hui si vous avez des gicleurs dans votre maison; vous pourriez avoir droit à un rabais de 10 %.

Nous offrons ce rabais dans le cadre de nos efforts continus pour promouvoir l’installation obligatoire des gicleurs dans les nouvelles constructions résidentielles.